/sports/hockey/canadien
Navigation
FIFBM

P.K. Subban rencontre Spike Lee!

Le réalisateur Spike Lee (gauche) et le joueur des Canadiens P.K. Subban.
PHOTO SÉBASTIEN ST-JEAN /AGENCE QMI Le réalisateur Spike Lee (gauche) et le joueur des Canadiens P.K. Subban.

Coup d'oeil sur cet article

Qu’est-ce qui se passe lorsque le meilleur joueur du Canadien rencontre l’un des réalisateurs les plus brillants de sa génération? Cela donne un grand moment empreint de respect.

C’est ce qui est arrivé mercredi alors que P.K. Subban a pris part à l’hommage rendu à Spike Lee au Festival international du film black de Montréal.

Même s’il connaît mal notre sport national, le cinéaste était bien content de voir le joueur de hockey qu’il avait déjà salué à New York. «Le hockey, ce n'est pas pour moi, a-t-il déclaré en entrevue. Mais l’année dernière, j'ai assisté à un match de séries au Madison Square Garden. Pendant l'échauffement, je suis allé saluer P.K. Alors ce soir, je suis vraiment très content de le rencontrer, car je sais qu’il est un joueur exceptionnel».

Le réalisateur de Malcolm X avoue être davantage passionné par le basketball. Il soutient depuis toujours l’équipe des Knicks de New York, mais il reste curieux d’autres disciplines. «Je sais qu’il existe d'autres joueurs de couleur dans la LNH et les Rangers en auraient certainement besoin», a-t-il plaisanté.

De son côté, le défenseur étoile croit que si Spike Lee n’est pas encore un amateur de hockey, c’est parce qu’il ne connaît pas encore le sport suffisamment bien. «Vous savez mes parents, quand ils sont arrivés au Canada, ils ne connaissaient pas grand-chose à ce sport. Maintenant, leurs trois enfants évoluent dans la LNH, ce qui prouve que tout est possible».

Lors de la soirée, P.K. s’est d’ailleurs promis de donner le goût du sport au cinéaste. «Je vais l’aider à comprendre les règles du hockey, a-t-il ajouté en riant. Je vais peut-être aussi lui donner quelques conseils et je suis certain qu’après avoir tout compris, il ne va plus s’en passer».

Un cinéaste d’exception, selon Subban

Une chose est sûre, le cinéma de Spike Lee est bien connu par le joueur du Canadien. «J’ai grandi avec ses films. Beaucoup de gens doivent comprendre qu’il est génial. Son talent doit être célébré. Ce qu’il a accompli dans sa carrière est une motivation de plus pour travailler dur et continuer à briser les barrières».

Seul joueur noir du Canadien et l’un des rares à évoluer au sein de la ligue, le défenseur avoue avoir trouvé en Spike Lee une véritable inspiration. «Il nous a montré la voie, a-t-il expliqué. Il a prouvé aux membres de la communauté noire et également aux jeunes qu’il était possible de réussir quelque soit votre couleur de peau».

Le joueur se reconnaît dans le réalisateur. Comme lui, il se dit habité par la volonté d’aller toujours plus loin. «Je n’oublie pas d’où je viens ni mes origines, mais le sport permet d’abolir les différences. Sur la glace, ce qui compte, ce n’est pas votre apparence, mais vos capacités à vous surpasser».

Le Festival international du film black de Montréal se poursuit jusqu'au 28 septembre.

Commentaires