/sacchips
Navigation
Mortel

Un jardin rempli de plantes qui peuvent tuer les visiteurs

Un jardin rempli de plantes qui peuvent tuer les visiteurs
TorSun Photo

Coup d'oeil sur cet article

Un jardin peut être dangereux ? Oui, s’il abrite toutes sortes de plantes mortelles. Le jardin des Poisons, situé tout près du château d’Alnwick (qui a servi de décor à l’école de Poudlard dans Harry Potter) dans le comté de Northumberland, au nord de l’Angleterre, est rempli de plantes qui peuvent tuer les visiteurs.

Les curieux qui explorent le jardin ne peuvent pas s’arrêter pour sentir et toucher les 100 différentes espèces. Derrière les grilles noires ornées de têtes de mort qui protègent l’entrée, le jardin empoissonné offre une variété de plantes mortelles, telles que les digitales, les belladones et les plantes de pivot, ainsi que des plants de cannabis et des champignons hallucinogènes. 

Certaines plantes fatales sont mises en cage afin d’éviter le contact avec la peau. Le système de surveillance du site est sans faille, pour écarter toute tentative de vol. 

Durant la courte visite guidée du site (environ 15 minutes), les spécialistes expliquent l’utilisation et le danger des plantes toxiques, tout en glissant un message antidrogue, contrepartie de l’autorisation de cultiver accordée par le Ministère de l’Intérieur britannique.

La septième réincarnation du jardin d’Alnwick est l’œuvre de la Duchesse de Northumberland, qui a confié le projet aux paysagistes belges Jacques et Peter Wirtz (Jardins de l’Élysée à Paris) en 1996. 

10 ans et 50 millions d’euros plus tard (environ 70 M$), certains éléments du site sont toujours inachevés. Le jardin des Poisons, ouvert depuis 2005, est une destination touristique de premier plan en Angleterre, qui a redynamisé l’économie locale.

Oserez-vous y entrer? 

Commentaires