/entertainment/movies
Navigation
Festival du film black

Les fondatrices de KANPE reçoivent le prix Impact social

Régine Chassagne, du groupe Arcade Fire, et Dominique Anglade ont fondé la fondation KANPE en 2010.
Photo Joël Lemay / Agence QMI Régine Chassagne, du groupe Arcade Fire, et Dominique Anglade ont fondé la fondation KANPE en 2010.

Coup d'oeil sur cet article

Régine Chassagne et Dominique Anglade ont reçu, vendredi, dans le cadre du Festival international du film black de Montréal (FIFBM), le prix Impact social pour leur fondation KANPE venant en aide à des centaines de familles d’Haïti.

C’est la première fois que des femmes reçoivent un prix hommage dans le cadre du FIFBM.

C’est des mains de Fabienne Colas, fondatrice de la fondation du même nom et organisatrice du FIFBM, que les deux femmes ont reçu ce prix hommage au Cineplex Quartier Latin. «C’est avec beaucoup d’humilité que nous recevons ce prix, a expliqué Dominique Anglade en entrevue. En même temps, ça nous donne beaucoup d’énergie pour continuer.»

Régine Chassagne, cofondatrice et co-leader du groupe Arcade Fire, et Dominique Anglade, leader économique mondiale et présidente-directrice générale de Montréal International, ont fondé la fondation KANPE en 2010. La fondation a pour mission d’aider la population d’Haïti à vaincre la pauvreté en favorisant l’autonomie financière. C’est six mois après le tremblement de terre d'Haïti que les deux femmes ont décidé d’utiliser leur notoriété pour venir en aide aux familles en difficulté d’Haïti.

KANPE pour la cause

Signifiant «se tenir debout» en créole, KANPE a permis à 331 familles d’Haïti de devenir autonomes financièrement et de continuer à vivre dans la dignité. À moyen et long terme, KANPE prévoit venir en aide à une autre cohorte de plus de 300 familles haïtiennes.

«Notre objectif c’est d’être le plus efficace possible, a dit Régine Chassagne. Ce que nous voulons c’est de partager nos avancées, nos découvertes et nos succès pour éviter le dédoublement et avancer encore plus rapidement».

Que ce soit au niveau culturel, économique, politique ou social, Régine Chassagne et Dominique Anglade estiment qu’il s’agit d’un devoir et d’une responsabilité, comme personnalité publique, d’utiliser cette notoriété pour venir en aide aux gens dans le besoin.

«Notre objectif pour l’avenir c’est d’avoir le plus de personnes KANPE possible, ce qui veut dire d’avoir le plus de gens debout pour, avec et en parallèle de la fondation», a affirmé la PDG de Montréal International.

Commentaires