/news/society
Navigation
Déséquilibre des tâches à la maison

Les femmes tannées d’en faire plus

Six Québécoises sur dix sont excédées par le partage inéquitable des corvées ménagères

Tâches ménagères

Coup d'oeil sur cet article

Épicerie, repas, ménage, lavage, soins des enfants: les femmes expriment plus que jamais leur ras-le-bol d’en faire plus que leur conjoint, révèle un sondage exclusif réalisé par Léger pour Le Journal.

Épicerie, repas, ménage, lavage, soins des enfants: les femmes expriment plus que jamais leur ras-le-bol d’en faire plus que leur conjoint, révèle un sondage exclusif réalisé par Léger pour Le Journal.

Près de six Québécoises sur dix se disent maintenant «dérangées» parce qu’elles s’acquittent de la majorité des tâches domestiques. Et ce mécontentement des femmes a fait un bond spectaculaire au cours des huit dernières années.

Selon deux sondages identiques portant sur le partage des tâches, menés à la demande du Journal, les Québécoises sont plus nombreuses à exprimer leur grogne. En 2006, 31 % se disaient mécontentes d’en faire plus que leur conjoint, contre 56 % aujourd’hui.

En plus d’en avoir marre, les Québécoises sont aussi très nombreuses à avoir l’impression d’être dépassées par l’ampleur du boulot à accomplir, un sentiment qui gagne désormais presque une femme sur deux.

«Dans les faits, les hommes sont paresseux», tranche Marc Ravart, psychologue, sexologue et spécialiste des relations de couple.

Ce dernier n’est pas étonné par les résultats de notre sondage.

«Le partage des tâches est une source d’insatisfaction énorme chez bien des couples, dit-il. Quand ils songent à une séparation et viennent me voir, c’est l’un des facteurs soulevés.»

« Docteur Maman »

Selon les réponses obtenues, les femmes sont non seulement toujours championnes de l’entretien ménager et de la lessive, mais elles sont encore de véritables «docteurs mamans».

Lorsqu’un enfant est malade, 78 % disent se charger des soins et des rendez-vous médicaux.

Plus de la moitié des femmes en couple jonglent aussi seules avec l’épicerie et la préparation des repas. Des chiffres qui ont à peine bougé depuis 2006.

«Ces statistiques sont alarmantes, confie Louise Toupin, politologue et spécialiste des études féministes. Ça semble tellement compliqué de partager équitablement les tâches!»

«L’égalité, ce n’est pas ce que les gens veulent, estime Julie Garon, auteure d’une maîtrise sur le partage des tâches. Ils refusent de se départir de certains modèles.»

Selon la sociologue, les couples restent encore très attachés aux tâches liées à leur sexe.

Au moins, il y a les vidanges

D’ailleurs, en 2014, pour une majorité d’hommes, le partage des tâches se limite encore à sortir les ordures et à entretenir l’extérieur, tandis que les femmes s’occupent... du reste.

Quarante ans de féminisme plus tard, rien ne semble donc avoir bougé sur le front domestique. Mais les Québécoises semblent ne plus vouloir se taire: presque deux répondantes sur trois ont confié avoir tendance à critiquer leur conjoint qui n’en fait pas assez.

«Ce qui me réjouit, c’est que les femmes disent que la situation est injuste et que ça les dérange. Ça fait des chicanes, direz-vous, mais au moins elles ne font pas semblant que c’est normal en se collant un sourire au visage», observe Julie Miville-Dechêne, présidente du Conseil du statut de la femme.

 

« maison»
Les tâches domestiques - l'épicerie et les repas
Q. Veuillez indiquer votre degré de participation aux tâches suivantes
L'épicerie et la préparation des repas demeurent une affaire de femmes en 2014.

En 2006, 29 des femmes affirmaient que c'était toujours elles qui faisaient l'épicerie et toujours elles qui préparaient les repas dans leur couple

 
Homme
Femme
... qui fait l'épicerie
380
342
Total MOI
32%
52%
c'est toujours moi
17%
32%
c'est souvent moi
15%
19%
c'est autant mon/ma conjoint(e) que moi...
45%
38%
c'est moi à l'occasion...
16%
8%
ce n'est jamais moi...
6%
3%
Total CONJOINT(E)
23%
11%
 
Homme
Femme
... qui prépare les repas
380
342
Total MOI
26%
64%
c'est toujours moi
7%
38%
c'est souvent moi
19%
26%
c'est autant mon/ma conjoint(e) que moi...
28%
25%
c'est moi à l'occasion...
46%
11%
ce n'est jamais moi...
35%
9%
Total CONJOINT(E)
11%
2%
Les tâches domestiques - le ménage et la lessive
Q. Veuillez indiquer votre degré de participation aux tâches suivantes
Les femmes sont aussi nombreuses qu'en 2006 à s'occuper « toujours» ou « souvent» de l'entretien ménager.

Les femmes sont aussi majoritairement seules à s'occuper de faire la lessive : 50% «c'est toujours moi».

 
Homme
Femme
... s'occupe de l'entretien ménager
380
342
Total MOI
12%
59%
c'est toujours moi
3%
30%
c'est souvent moi
9%
29%
c'est autant mon/ma conjoint(e) que moi...
48%
36%
c'est moi à l'occasion...
30%
4%
ce n'est jamais moi...
9%
1%
Total CONJOINT(E)
39%
5%
 
Homme
Femme
... fait la lessive
380
342
Total MOI
17%
74%
c'est toujours moi
6%
50%
c'est souvent moi
11%
23%
c'est autant mon/ma conjoint(e) que moi...
29%
20%
c'est moi à l'occasion...
27%
4%
ce n'est jamais moi...
27%
2%
Total CONJOINT(E)
54%
6%
Les tâches domestiques - les ordures, le gazon et la neige
Q. Veuillez indiquer votre degré de participation aux tâches suivantes
Les tâches domestiques extérieures sont le lot des hommes

Tout comme en 2006, ils sont près des deux tiers à affirmer s'occuper toujours ou souvent de sortir les ordures ou de l'entretien extérieur.

 
Homme
Femme
... sort les ordures
380
342
Total MOI
73%
18%
c'est toujours moi
46%
6%<
c'est souvent moi
27%
12%
c'est autant mon/ma conjoint(e) que moi...
19%
30%
c'est moi à l'occasion...
6%
28%
ce n'est jamais moi...
1%
24%
Total CONJOINT(E)
7%
52%
 
Homme
Femme
... qui s'occupe de l'entretien extérieur (pelouse, pelletage, etc.)
380
342
Total MOI
76%
6%
c'est toujours moi
50%
2%
c'est souvent moi
26%
4%
c'est autant mon/ma conjoint(e) que moi...
14%
23%
c'est moi à l'occasion...
4%
26%
ce n'est jamais moi...
1%
36%
Total CONJOINT(E)
5%
62%
Les tâches domestiques - les finances familiales
Q. Veuillez indiquer votre degré de participation aux tâches suivantes

Tout comme en 2006, on constate que la gestion des finances du ménage est équilibrée entre les hommes et les femmes que ce soit l'homme ou la femme qui s'en occupe.

 
Homme
Femme
... qui s'occupe de la gestion des finances familiales (payer les factures, impôts, etc.)
380
342
Total MOI
57%
48%
c'est toujours moi
38%
34%
c'est souvent moi
19%
14%
c'est autant mon/ma conjoint(e) que moi...
28%
33%
c'est moi à l'occasion...
7%
10%
ce n'est jamais moi...
8%
9%
Total CONJOINT(E)
15%
19%
Les tâches domestiques - l'école, la garderie et les devoirs
Q. Veuillez indiquer votre degré de participation aux tâches suivantes
Bien que les tâches liées aux enfants soient perçues comme étant également partagées entre les conjoints, les femmes sont encore plus nombreuses à s'occuper toujours de reconduire les enfants à la garderie ou à l'école (29% vs 18% en 2006). Toutefois, les hommes s'occupent aujourd'hui davantage des devoirs (18% vs 7% en 2006).

Répondants avec enfants de moins de 18 ans à la maison

 
Homme
Femme
... qui reconduis les enfants à la garderie ou à l'école
143
116
Total MOI
26%
42%
c'est toujours moi
11%
29%
c'est souvent moi
15%
14%
c'est autant mon/ma conjoint(e) que moi...
36%
30%
c'est moi à l'occasion...
22%
3%
ce n'est jamais moi...
7%
10%
Total CONJOINT(E)
29%
13%
 
Homme
Femme
... qui supervise le temps consacré aux devoirs et aux leçons
143
116
Total MOI
18%
49%
c'est toujours moi
5%
34%
c'est souvent moi
13%
15%
c'est autant mon/ma conjoint(e) que moi...
39%
22%
c'est moi à l'occasion...
26%
4%
ce n'est jamais moi...
9%
4%
Total CONJOINT(E)
34%
8%
Les tâches domestiques - la santé et les loisirs des enfants
Q. Veuillez indiquer votre degré de participation aux tâches suivantes
Les femmes sont toujours plus nombreuses que les hommes, à s'occuper toujours ou souvent de la santé des enfants. (78% vs 76% en 2006). Par contre, tout comme en 2006, les loisirs des enfants sont une tâche plus partagées entre les hommes et les femmes bien que les femmes s'en occupent davantage.

Répondants avec enfants de moins de 18 ans à la maison.

 
Homme
Femme
... qui s'occupe de la santé des enfants (rendez-vous chez le médecin, dentiste, congé pour maladie, etc.)
143
116
Total MOI
13%
78%
c'est toujours moi
6%
52%
c'est souvent moi
7%
25%
c'est autant mon/ma conjoint(e) que moi...
41%
17%
c'est moi à l'occasion...
29%
4%
ce n'est jamais moi...
17%
1%
Total CONJOINT(E)
46%
4%
 
Homme
Femme
... qui organise et participe aux activités et loisirs des enfants
143
116
Total MOI
22%
51%
c'est toujours moi
3%
25%
c'est souvent moi
19%
2%
c'est autant mon/ma conjoint(e) que moi...
55%
43%
c'est moi à l'occasion...
19%
2%
ce n'est jamais moi...
2%
2%
Total CONJOINT(E)
21%
3%
Les tâches domestiques - En faire plus que l'autre
Q. Êtes-vous d'accord ou en désaccord avec les énoncés suivant
Les femmes sont plus nombreuses que les hommes à se sentir dérangées par un partage non égal des tâches dans leur couple (56% vs 16%).

Répondants pour qui le partage des tâches n'est pas égal dans leur couple

 
«J'en fais plus que mon conjoint/ma conjointe à la maison et cela me dérange»
 
Homme
Femme
 
114
142
Total ACCORD
16%
56%
Tout à fait d'accord
6%
16%
Plutôt d'accord
11%
40%
Total DÉSACCORD
81%
42%
Plutôt en désaccord
30%
28%
Tout à fait en désaccord
51%
13%
Les tâches domestiques - Vouloir tout faire et lâcher prise
Q. Êtes-vous d'accord ou en désaccord avec les énoncés suivant

Les femmes, plus que les hommes, se sentent souvent dépassées par les tâches à accomplir (46% vs 21% pour les hommes). Paradoxalement, 1 femme sur 3 affirme avoir du mal à laisser de la place à son conjoint.

 
Je me sens souvent dépassé(e) par les tâches que je dois accomplir
 
Homme
Femme
 
380
342
Total ACCORD
21%
46%
Tout à fait d'accord
3%
13%
Plutôt d'accord
18%
33%
Total DÉSACCORD
77%
53%
Plutôt en désaccord
37%
32%
Tout à fait en désaccord
40%
21%
Méthodologie

Léger a réalisé cette étude pour le compte du Journal de Montréal et du Journal de Québec par le biais d’un sondage Internet auprès de couple dans toutes les régions du Québec. Pour cette étude 722 répondants âgés de 18 ans et plus et vivant en couple ont été interrogés entre le 14 au 16 octobre 2014.

Les données finales du sondage ont été pondérées à l’aide des données du recensement de 2011 selon l’âge, le sexe, la langue maternelle et la région de façon à garantir un échantillon représentatif de la population.

Aux fins de comparaison, un échantillon probabiliste de 722 répondants aurait une marge d’erreur de +/- 3,6 %, et ce, dans 19 cas sur 20.

Commentaires