/opinion/columnists
Navigation

Des islamistes à Montréal? Naaaaah!

On n'en a pas vu, donc il y en n'a pas...

Coup d'oeil sur cet article

La montée de l’islamisme vous inquiète? Vous craignez qu’un réseau n’organise une attaque à Montréal?

La montée de l’islamisme vous inquiète? Vous craignez qu’un réseau n’organise une attaque à Montréal?

Dormez sur vos deux oreilles: il n’y a pas d’islamistes à Montréal.

À Paris, oui. À Londres, oui. À New York, oui.

Mais pas ici.

MÉCHANTE ENQUÊTE

C’est ce que l’émission Enquête a affirmé la semaine dernière.

Comment les journalistes d’Enquête sont-ils arrivés à cette conclusion? Simple.

Ils ont rencontré quelques musulmans, et leur ont demandé s’il y avait des islamistes à Montréal.

Réponse: «Non, il n’y en a pas.»

Ils sont aussi allés dans quatre mosquées avec un micro caché, pour voir si les imams prêchaient les vertus du terrorisme aux fidèles.

Résultat: ils n’ont rien entendu de tel.

Conclusion de nos valeureux détectives: il n’y a pas d’islamistes à Montréal.

Méchante enquête, non?

C’est comme si je me promenais dans la Petite Italie et que je demandais à des gens que je croisais si la mafia existait.

Puis que j’installais des micros dans quatre pizzérias pour voir si je pouvais capter des conversations impliquant des mafiosi.

COMME PAR MAGIE

À l’été 2006, l’émission Zone libre, diffusée à Radio-Canada, a demandé à un journaliste qui avait infiltré des cellules terroristes à Paris de mener une enquête pour voir s’il y avait des réseaux islamistes à Montréal.

Le journaliste mit la main sur des cassettes, des livres et des brochures prônant la guerre sainte et enregistra des imams encourageant les jeunes à joindre le djihad.

Et vous me dites que, huit ans plus tard, cette mouvance est disparue comme par magie? Qu’il n’y a plus un islamiste à Montréal?

Eh bien...

Comment peut-on expliquer ce revirement de situation?

Pourquoi y aurait-il des islamistes dans toutes les grandes capitales du monde, mais pas ici?

Enquête n’a malheureusement pas répondu à cette question.

J’imagine que c’est parce qu’on est gentil.

SALE DÉSINFORMATION

Selon Enquête, la crainte d’un éventuel complot islamiste à Montréal est alimentée par une poignée de journalistes racistes et paranoïaques.

Pour illustrer leurs propos, les journalistes d’Enquête montrent dans leur reportage une de mes chroniques intitulée «Musulmans, rentrez chez vous!».

Regardez ce que Martineau a écrit : il a dit au Musulmans du Québec de rentrer chez eux ! Non, mais quel islamophobe !

Or, voici ce qu’on pouvait lire dans ma chronique datée du 30septembre 2013:

«Un éminent imam de Calgary, Syed Soharwardy du Conseil islamique suprême du Canada, a récemment déclaré que de nombreux musulmans devraient retourner dans leur pays d’origine. Il va à l’encontre de l’islam, dit-il, pour les musulmans d’immigrer vers des pays non musulmans pour des raisons économiques...»

Ce n’est pas moi qui disais aux musulmans de rentrer chez eux! C’est un imam de Calgary qui disait que les musulmans n’avaient pas d’affaire à vivre dans des pays non musulmans!

Mais, bof, qu’importe si le titre de ma chronique est cité hors contexte! L’important est de montrer ma face aux côtés d’une phrase-choc qui me fait passer pour un raciste...

Dites-moi, chers amis de Radio-Canada: qui est sensationnaliste? Qui fait du journalisme de bas étage?

Commentaires