/opinion/blogs/columnists
Navigation

La Presse, journal de combat

Coup d'oeil sur cet article

Depuis que je ne fais plus de politique, j’ai des petits moments de blues et de nostalgie. Au final, je pense quand même que ma qualité de vie a augmenté : je mange mieux, je fais plus d’activité physique, j’ai plus de temps pour ma famille et mes amis et, surtout, je n’ai plus besoin de lire La Presse.

Je vous le dis, essayez-le : c’est bon pour votre tension artérielle ET pour votre intégrité intellectuelle.

Je me rappelais ça ce matin en voyant mon mur Facebook s’indigner que La Presse+ reste quasiment silencieuse quant à la manifestation d’hier, qui a pourtant regroupé plusieurs dizaines de milliers de personnes à Québec et à Montréal. En Une, la victoire des Carabins, deux billets de consommation et un fait divers. C’est ça, le Québec du 29 novembre 2014, selon La Presse.

Moi, comme ça m’arrive souvent pour faire mon frais chié, ça me donne juste envie de dire aux gens : « Non, mais êtes-vous vraiment surpris? »

Obéissance et consommation

La Presse est un journal de combat qui poursuit un objectif, décliné en deux volets : a) vous garder obéissants et réfractaires au changement; b) en vous faisant acheter des cossins. Les Unes, les cahiers, les pubs dans La Presse +, tout y est organisé dans ce but.

Il y a de bonnes raisons de lire La Presse. Ses journalistes, comme Kathleen Lévesque, ont fait un travail extraordinaire pour sortir la nouvelle dans les scandales de corruption dans la construction. Il y a Denis Lessard, Patrick Lagacé, Yves Boisvert, Philippe Teiscera-Lessard, Chapleau et quelques autres. Mais vous pouvez vous offrir tout ça sans vous taper le sermon hebdomadaire de Rima Elkouri sur la diversité. Sans vous faire chicaner par André Pratte et Alain Dubuc d’être contre la création de la richesse. Sans assister à la quête sans fin de Vincent Marissal pour prouver qu’il est le premier chroniqueur, tout thème confondu (hockey, vin, livre, etc.) à détester le sujet qu’il couvre. Vous pouvez l’éviter, en ne téléchargeant pas La Presse+ et son char de publicité et en ne payant pas pour ce pamphlet militant pro-PLQ. Allez sur lapresse.ca.

Il faut juste savoir ce qu’on tient entre ses mains

Entendons-nous bien : j’ai côtoyé plusieurs journalistes de La Presse. Ce sont des gens consciencieux, dédiés dans leur quête de la nouvelle et sans complaisance envers aucun parti que ce soit. En fait, j’espère ne pas trop les mettre dans le trouble en écrivant ça, mais ma perception, c’est même que la plupart d’entre eux sont souverainistes. Quand les journalistes de La Presse racontent que leurs patrons ne leur ont jamais dit quoi écrire, ils disent vrai.

Le problème est ailleurs, plus subtil et beaucoup plus efficace. C’est dans les choix éditoriaux, le pupitre, le titrage et l’affectation. C’est le souhait des propriétaires de La Presse qu’il en soit ainsi et ce n’est pas caché.  C’est un article de la Presse Canadienne qui rapporte la manifestation d’hier sur lapresse.ca. En terme de « j’en ai rien à cirer que vous soyez fâchés contre le PLQ », pourriez-vous imaginer un message plus clair?

C’est ça, La Presse. Ne vous attendez pas à plus, ne vous attendez pas à moins. Vous pouvez même continuer à la lire, si ça vous intéresse et que vous avez du temps à perdre.

Soyez juste conscients d’une chose : les propriétaires de ce journal cherchent à vous convaincre que tout ce qui est en train de vous arriver est parfaitement justifié, qu’il s’agisse de l’austérité ou du projet Énergie Est, mais que dans leur grande mansuétude, ils auront toujours une recette de Danny St-Pierre à vous suggérer pour vous aider à digérer ça.

Bref, vous faites comme vous voulez. Pendant ce temps, je vais continuer à lire Le Devoir et le Journal.

40 commentaire(s)

domi00 dit :
30 novembre 2014 à 14 h 15 min

Tout ça pour nous dire que vous allez continuer à lire Ledevoir et JDM ??

Moi je vous répond que je lis l´ensemble des journaux ,justement pour me faire une idée la plus objective possible.

claudevilleneuve dit :
30 novembre 2014 à 14 h 19 min

Je ne peux certainement pas vous dire que vous avez tort! Mais le temps étant une ressource limitée, je préfère éliminer La Presse. Il reste le Huffington Post, le Globe and Mail, le Toronto Star, Radiocanada.ca, Le Monde, Libération, le New York Times, The Atlantic, The Economist...

Luc Papineau dit :
30 novembre 2014 à 14 h 35 min

Quand M. Couillard veut qu'on s'interroger sur les liens entre PKP et Quebecor, pourquoi ai-je envie de m'interroger sur les liens entre le PLQ et PowerCorp?

Rami dit :
30 novembre 2014 à 15 h 34 min

Regardez-vous dans le miroir avant de juger les autres. Le Journal de Montréal se met à genou devant PKP et Julie Snyder. Depuis que PKP s'est lancé en politique ne venez pas me dire que le JdeMtl est neutre sur la scène politique. 2 poids, 2 mesures. En terminant, il faut apprendre à ne pas juger d'un autre quotidien lorsque celui pour lequel on travail a aussi un parti pris qui pète l'écran!

Alain Mallette dit :
30 novembre 2014 à 15 h 34 min

Ca fait longtemps que j'ai flushé ce pamphlet du PLQ.

charles simon dit :
30 novembre 2014 à 15 h 34 min

Il suffit de parcourir le JDM depuis quelque temps et lire les editos et le blogues pour se convaincre de la même chose...expliquez-moi donc pourquoi Johanne Marcotte s'est fait montrer la porte..?

Pour la vente le JDM est truffé d'annonces..et ce qui fait vendre le JDM ce sont les pages sportives, le JDM le seul journal que la majorité des gens ouvrent en commencant par la fin...

daniel longpre dit :
30 novembre 2014 à 15 h 40 min

la rigueur intellectuel absentes au journal de montreal est la plus grande contribution a la popularite de la presse.quand la qualite est tellement absente que l' on doive faire un commentaire totalement vide tel que le votre ,il ne faut pas se surprendre que personne ne depense 5 sous pour ce vide .

L'autre Ginette dit :
30 novembre 2014 à 15 h 53 min

Vous avez raison M. Villeneuve. Lorsque je lis La Presse + je suis convaincue que Power Corp. y met des ondes fédérastes malicieuses gnan gnan. Je la regarde d'un petit œil et je me fais ma propre idée. Merci pour le tuyau.

Jacques Sabourin dit :
30 novembre 2014 à 15 h 57 min

Et à l'inverse, quand il y a des manifestations comme le grand dérangement de vendredi ou celle contre l'austérité de samedi, Radio-Canada s'annonce fièrement comme le diffuseur officiel pour suivre le déroulement des manifs. À la limite, ça mérite un petit filet en fin de téléjournal pour que les gens sachent ce qui a provoqués des désagréments dans leur journée.

Alain Després dit :
30 novembre 2014 à 16 h 06 min

Excellent article monsieur, mais moi je crois également que Denis Lessard, Patrick Lagacé et Yves Boisvert font de l'aplaventrisme face à POWER! Des amis à vous ?

Sylvain 7 dit :
30 novembre 2014 à 16 h 08 min

Malgré tout le mépris qu'il suscite chez nos bobos du plato, le "Jounal de Moulial" semble être le seul à offrir du journalisme d'enquête et une diversité d'opinions....mais çà nos bobos sont incapables de l'admettre. Quant à la Presse et son "cahier spécial sur les matériaux tendances pour rénover ma cave à vin" .....

Nicolas larouche dit :
30 novembre 2014 à 16 h 26 min

En fait, on dirait que vous êtes encore en politique. Tous vos textes ne sont que propagande, difficile de sortir d'une secte sans aide. Pour vous paraphraser, la "novlangue" syndicalo-péquiste: balancer son budget = austérité, PLQ = corruption, ne pas être souverainiste=ne pas avoir compris, etc. Vous faites passer une marche organisée par les syndicats et les péquistes pour une démarche de révolution populaire à l'instar du boycott d'une minorité d'étudiants en 2012. Ce que vous faîtes c'est une attaque directe à la démocratie; cesser de promouvoir la révolution à chaque fois que le Québec ne sera pas dirigé par le PQ. Le peuple a choisi le PLQ, soyez bon joueur.

PS. Je pourrais ne pas lire votre blogue, malheureusement vos demi- vérités, et votre propension à la propagande m'oblige à combattre vos dérives idéologiques.

papitibi dit :
30 novembre 2014 à 16 h 46 min

" Quand les journalistes de La Presse racontent que leurs patrons ne leur ont jamais dit quoi écrire, ils disent vrai. Le problème est ailleurs, plus subtil et beaucoup plus efficace. C’est dans les choix éditoriaux, le pupitre, le titrage et l’affectation.

Voilà. C'est pour ce motif-là que le député de St-Jérôme ne peut pas être à la fois chef de parti et baron de la presse. Merci d'en faire la démonstration par a+b.

Quant à la pub omniprésente sur La Presse +, vous avez raison, ça peut sembler agaçant. Mais quand le Journal publie un article sur Vol 920, le Banquier ou Fort Boyard, vous me direz que c'est pas de la pub croisée? Et les pubs pop-up de Vidéotron?

Autre chose: La Presse Plus ne SEMBLE pas avoir été conçue comme un "stand alone", mais plutôt comme un complément, avec un contenu différent de LaPresse.ca. Alors que TOUTES les news n'y soient pas, perso, je m'en fous. Quant à Pratte et à Dubuc, je n'attends pas après eux pour me dire quoi penser et comment penser; vous ne m'en voudrez pas si j'en dis autant de Martineau, El Grably ou Bock-Coté, dont les jupons dépassent tout autant.

Je disais ça de même, là, là...

apouchkine dit :
30 novembre 2014 à 16 h 52 min

@ Luc: Est-ce que PowerCorp se présente comme chef de parti et futur PM???

Nelson dit :
30 novembre 2014 à 17 h 35 min

Tout le monde sait qui est qui au Québec.

Ce qu'est triste est le résultat des élections.

alain maronani dit :
30 novembre 2014 à 17 h 43 min

'Depuis que je ne fais plus de politique'...il est préférable de lire ceci que de souffrir de cécité...

Il suffit de lire votre prose pour comprendre que vous continuez a en faire, sous un autre forme comme la plupart de vos petits camarades, ici réunis...

Il n'y avait des dizaines de milliers de marcheurs, il suffit de regarder les prises de vue aériennes de TVA, des syndiqués certes..

Pour l'austérité voyagez en Grèce, au Portugal, en Espagne, ici les budgets du gouvernement ne baissent pas...

Maxime dit :
30 novembre 2014 à 17 h 45 min

J'avoue lire La Presse pour me punir d'avoir mangé trop de fromages québécois ou d'avoir désiré trop fébrilement l'indépendance de mon lopin de terre. Je purge ma sensibilité en souffrant, tel un morceau de raclette dans le grand sauna canadien!

On ne lit pas La Presse, on la subit!

Valérie dit :
30 novembre 2014 à 17 h 47 min

Ton boss et ton futur chef de Parti va être content de tes textes que tu publies dans le blogue des son journal. Continue !

Maxime dit :
30 novembre 2014 à 18 h 19 min

J'ai toujours été très critique envers Le Journal de Montréal ou TVA, mais je n'ai jamais développé de hargne ou de haine. Ces deux médias peuvent être détestables, certes, mais on ne sent pas d'idée centrale. C'est une autre histoire avec La Presse dont la sève idéologique est tellement grasse qu'elle bloque toute circulation au cerveau.

Même la page musicale d'un journaliste comme Alain Brunet est teintée de cette pornographie de la diversité et du renoncement identitaire. On ressent cette incapacité maladive à célébrer l'être québécois enraciné dans sa culture. Par contre, il peut pondre des dizaines de textes sur des artistes ''métissés'' et y voir l'accomplissement de la race humaine. Il faudrait lui jouer un tour en lui disant que Paul Piché est un haïtien albinos dont la mère était une Berbère qui a grandit dans le West island. Là il aurait droit à de la considération.

Dominique Dumas dit :
30 novembre 2014 à 18 h 24 min

Venant de l'ancien rédacteur de discours de Marois, dans une entreprise médiatique engageant 2 candidats péquistes de la dernière élection, un autre ancien ministre péquiste, l'ancien spinneux nouvellement engagé (Stéphane Gobeil), l'ancien chef du Bloc et même un felquiste... Tout cela sous la direction du futur chef du PQ.

Ne vous inquiétez pas, on est au courant des combats de tous les médias même s'ils se prétendent faussement "objectifs".

La marche d'hier en passant (qui est en une du Soleil de ce matin) était un méga flop! 10 000 personnes seulement selon les textes de Quebecor. Pour quelque chose organisé par les syndicats et groupes sociaux, avec des autobus pour déplacer les gens et même des porte-paroles artistes (payés?), c'est un échec monumental. Même une presse (pas juste le journal de ce nom) de gauche veut un peu se cacher avec un tel résultat!

Il y avait en effet plus de gens pour voir les Carabins gagner qu'il y en avait à votre manifestation "contre le Québec" comme dirait PKP sur son twitter. Il n'aurait jamais su si bien parler considérant que la majorité des Québécois sont toujours en faveur de l'idée générale qu'on coupe dans les dépenses, même si ça veut dire couper dans les services (opinion réitérée dans un sondage Léger présenté au TVA 22h la semaine dernière).

C'est pas une mauvaise chose que les médias arrêtent de donner une place démesurée à toutes les manifs comme si ça représentait les gens! Mais bon, c'était surtout une manif contre le PLQ, donc je vous comprends d'avoir espéré son succès réel ou prétendu.

Pierre dit :
30 novembre 2014 à 18 h 30 min

Curieusement, moi j'ai lu l'article de la Presse + de ce matin et c'était était très bon.Il y a 4 personnes qui donnent leurs opinions pour trouver des solutions pour aider le Québec à sortir de ce marasque financier. Et ces personnes étaient à la manifestation. Pas besoin de savoir combien il y avait de manifestants. Ce que je veux savoir, c'est comment régler le problème!

IanPaul dit :
30 novembre 2014 à 18 h 38 min

La réalité c'est qu'il y a plus de péquiste à La Presse que de libéraux dans le Journal de Québec/Montréal.

Sébastien dit :
30 novembre 2014 à 18 h 53 min

Hahaha Quand même très drôle qu'un employé du Journal de Montréal dénigre les titres d'un autre média...les titres les plus ridicules et les moins justes sont dans vos pages jour après jour. Le Journal a de bons journalistes et sort parfois de bonnes histoires, mais en aucun cas il est perçu comme un journal assez rigoureux et sérieux pour critiquer ses concurrents. Par ailleurs, j'aimerais simplement souligner que LaPresse+ est le seul média qui connaît une croissance au Québec (contrairement au Journal)...il ne faut pas être un génie pour comprendre que les boss sont inquiets de cette tendance et demandent à leurs marionnettes d'essayer de convaincre que La Presse+ c'est le mal incarné. Mais vous avez raison M. Villeneuve, une chance qu'il y a le sac de chips pour nous garder informer!!!

Yves dit :
30 novembre 2014 à 19 h 12 min

Vous aimez ou pas, la Presse + est une révolution dans le monde des médias écrits .... au moins on ne gaspille pas du papier ..... Allez se renseigner sur les coûts du recyclage du papier, M. Villeneuve.

France R dit :
30 novembre 2014 à 20 h 34 min

Monsieur Villeneuve, J'aimerais bien savoir si le JdeM, que vous lisez, et le JdeQ ont fait plus que LaPresse sur les sujets dont vous parlez. Je lis Le Devoir et feuillette Le Soleil, je dis feuillete p.c.q. ce dernier exerce le même genre de censure que celle que vous dénoncez pour La Presse. J'y étais à cette manifestation et j'ai constaté comme vous que les journaux en ont fait très peu de cas. Mais cela ne m'étonne pas car depuis longtemps j'ai constaté ce type de contrôle de l'information.

Jacqueshg dit :
30 novembre 2014 à 20 h 36 min

Vous seriez surpris du nombre d'abonnés qui cancellent la Presse. Et la Presse continue à leur livrer cette feuille subversive quand même.

Raynald Collard dit :
30 novembre 2014 à 20 h 36 min

Voilà un texte qui correspond tout à fait à la façon que je vois La Presse. Des chronniqueurs excellents, qui semblent libres de leurs textes. Mais une équipe éditoriale pourrie, entièrement consacrée à un fédëralisme de soumission.

Je suis très déçu de la Presse+, qui, sous une plateforme formidable, nous présente une information tiède, sans vigueur. Regardez-moi, je suis belle. Je suis blonde...

Charles dit :
30 novembre 2014 à 20 h 53 min

Au moins, essayez de vous donner un semblant d'objectivité si vous écrivez ce genre de blogue ! La Presse est un journal de qualité et ne fait pas ses manchettes avec seulement des chiens écrasés ainsi que des articles d'anciens militants biaisés. Au fait, votre niveau de commentaire ressemble au niveau de celui de votre patron sur facebook, pas vraiment un compliment.

papitibi dit :
30 novembre 2014 à 22 h 29 min

"Même la page musicale d’un journaliste comme Alain Brunet est teintée de cette pornographie de la diversité et du renoncement identitaire. " - Maxime, 18h19

Si je vous ai bien compris, il serait interdit de signer au Québec une chronique sur la musique ethnique, le chant grégorien ou la musique baroque... au motif que ça ne met pas suffisamment en valeur les compositeurs ou artistes du Québec?

Pour ma part, j'aime bien les rythmes maghrébins, ce qui m'a permis de découvrir Linda Thalie. J'aime bien la musique juive, ce qui m'a permis de connaître Paul Kunigis et Jeszcze Raz. Des Québécois, dont je me suis procuré la discographie complète. Mais ça ne m'empêche pas d'apprécier tout autant Bobby Bazini, Mes Aïeux ou Avec pas de casque...

Vous plaidez pour le "pays" et vous prétendez interdire à un chroniqueur de partager son goût pour une musique qui n'est pas "de souche"...

C'est mal barré.

alain maronani dit :
30 novembre 2014 à 23 h 38 min

@Maxime « Même la page musicale d’un journaliste comme Alain Brunet est teintée de cette pornographie de la diversité et du renoncement identitaire. « – Maxime, 18h19

Un modèle de bêtise, la musique a toujours été l'un des lieux d'échange les plus riches.

Avec des gens de votre genre Georg Friedrich Händel (vous avez qui est Handel bien sur...) n'aurait jamais été un composeur vivant dans plusieurs pays et Mozart (vous savez qui est Mozart bien sur...) n'aurait jamais écrit d'opéra en italien aussi bien qu'en allemand...

Pauvre Maxime, encrouté dans sa haine et son ignorance...pas dans sa culture..

Luc Papineau dit :
1 décembre 2014 à 3 h 01 min

apouchkine:

Certains libéraux ont fait un petit tour à Sagard, vous savez.

Danny dit :
1 décembre 2014 à 6 h 16 min

Il n'existe pas de journaux objectifs. Ça n'existe tout simplement pas. Point. Le Devoir a un biais souverainiste et de gauche, La Presse est résolument fédéraliste, et le Journal de Montréal a délaissé un peu le trio Sang, Sexe et Sport pour engager des chroniqueurs de droite qui militent pour le démantèlement de l'état et rendre les syndicats et la gauche responsables de tous les maux de la société, sans aucune nuance la plupart du temps.

Avec la concentration des médias, avoir une presse objective n'est tout simplement pas possible. Et oubliez le Web. Ce n'est pas la panacée universelle, de toute façon, on y trouve pas mal que de la merde. Idéalement, il vaut mieux être conscient des biais idéologiques de chaque journal et se servir de son esprit critique, denrée de plus en plus rare en cette époque idiot-visuelle.

Al Lahdi dit :
1 décembre 2014 à 7 h 22 min

Tout ça pour ..... !!! Quand on ne sais pas quoi dire, on se tait. C'est l'apanacée des faibles de se montrer meilleur ques les autres en les abaissants. Que dire de votre "jumeau" TVA qui n'a soufflé mot de la "marche vers la tour" de la SRC/CBC à son bulletin de 18H00 ?. Il y avait plus que 10 personnes à ma connaissance ! Le JdM couvre le scandale, le populisme et les chiens écrasés, plus souvent qu'autrement.

Vivre et laisser vivre, mais surtout laisser le choix aux gens de lire ce qu'il veulent et comme ils le veulent. Entre-temps, il y a un chien qui s'est fait rouler dessus quelque part au Québec, si ça vous intéresse.

Arsene66 dit :
1 décembre 2014 à 8 h 11 min

J'ai mis fin à 20 ans d'abonnement à La Presse pendant le printemps érable, pu capable de lire les résultats, en différé, de leurs sondages bidons et la page éditoriale.

À la place, je me suis abonné au Monde Diplomatique...le bonheur d'être véritablement informé !!

Arsene66 dit :
1 décembre 2014 à 8 h 17 min

PS Et y'a pas meilleur quotidien que Le Devoir !!

JCPomerleau dit :
1 décembre 2014 à 10 h 22 min

M Villeneuve :

» ... Il reste le Huffington Post, le Globe and Mail, le Toronto Star, Radiocanada.ca, Le Monde, Libération, le New York Times, The Atlantic, The Economist...»

Je vous suggère que ce sont là des médias de propagande lourde. Vous pouvez les éliminer pour consacrer plus de temps à : Consortium News, Intercept; Russia today, Zero Hedge (finance) etc

vertigo dit :
1 décembre 2014 à 12 h 49 min

La Presse Journal de Combat? Alors que sont Le Devoir, le JdM? Des feuilles de propagande? Au cas où vous ne vous en souviendrez pas, dans les années 1990, c'est Québécor qui a sauvé Le Devoir de la faillite. Il y a là une dette de reconnaissance.

J'oubliais que tout ce qui n'est pas POUR LA CAUSE est méprisable, devrait être frappé d'interdit, honni et surtout ne devrait pas exister. Sachez, si vous ne le savez pas déjà, que la MAJORITÉ des électeurs (plus de 75 pour cent) a dit NON à votre CAUSE. Cela devrait vous éclairer. Vous me répondrez que le MESSIE PKP est arrivé! Wow!

papitibi dit :
1 décembre 2014 à 13 h 14 min

"le temps étant une ressource limitée, je préfère éliminer La Presse. Il reste le Huffington Post, le Globe and Mail, le Toronto Star", - Claude Villeneuve, 14h19

Décidément, la cohérence ne vous étouffe pas,,, D'un côté de la bouche, vous déversez votre fiel sur LaPresse+, et de l'autre côté vous vous faites l'apôtre du Toronto Star... qui annonçait le 5 novembre qu'il achetait de Gesca/La Presse le concept de La Presse Plus et qu'il l'intégrera - avec le soutien technique de La Presse, à son offre média.

D'un côté de la bouche vous déversez votre fiel sur la direction de Gesca pour la ligne éditoriale Libérale et Fédéraliste qu'elle impose à ses lecteurs, et de l'autre, vous affichez votre fierté à vous abreuver à ces sources Libérales et fédéralistes que sont le Star et le Globe.

Pour ma part, je préfère adapter mes sources au type d'infos recherchées; quand je veux savoir ce qui se passe à Toronto, je me tourne vers le National Post, le Globe et le Star. Quand je veux savoir ce qui se passe à Rimouski ou en Abitibi, il y a Radio-Can et les médias régionaux...

Et le reste à l'avenant...

Marc Laroche dit :
1 décembre 2014 à 14 h 14 min

"mais ma perception, c’est même que la plupart d’entre eux sont souverainistes."

Ne croyez-vous pas que ces journalistes avaient intérêt à vous faire croire qu'ils étaient sympathiques au projet de libération du Québec. Les bons journalistes sont aussi de bons "bullshiteux" et désolé, mais je ne crois pas une minute que le lamicus-flicus lavallus d'Ottawa (P.Lagacé) soit indépendantiste. No way!

"Quand les journalistes de La Presse racontent que leurs patrons ne leur ont jamais dit quoi écrire, ils disent vrai."

Pas besoin de recevoir d'ordres, ils savent très bien ce qu'il doivent et ne peuvent écrire. L'épisode de pénitence de Pratte n'est pas qu'une vague légende de bureau.

PS. Votre pointe sur Marissal est particulièrement savoureuse.

Michel Danis dit :
1 décembre 2014 à 14 h 25 min

T'as bien raison ! Pour avoir la vérité et l'intégrité, t'as juste à lire Richard Martineau dans le Journal ! Mouhahaha !