/news/politics
Navigation

Le projet de loi 20 enverra les vieux médecins à la retraite

«Le service sera moins bon», dit le médecin omnipraticien Denis Boucher

Le projet de loi 20 enverra les vieux médecins à la retraite

Coup d'oeil sur cet article

Le projet de loi 20 du ministre Gaétan Barrette aura pour effet de motiver les médecins les plus vieux à prendre leur retraite.

C’est du moins l’avis du médecin omnipraticien Denis Boucher, qui compte 35 années d’expérience. «J’ai hâte à ma retraite!» Selon lui, le projet de loi «matraque» du gouvernement Couillard n’aura pour effet que de diminuer l’accessibilité aux médecins de famille, en plus de rendre les consultations machinales.

«C’est la première fois de ma carrière que je vois les médecins aussi fâchés puisqu’il n’y a jamais eu de rencontre avec le syndicat, il n’y a eu aucun dialogue.»

Dur coup pour les femmes

Selon le médecin, le projet de loi brimera les jeunes femmes et les mères de famille en leur rendant la vie de famille plus difficile. Il estime que le nombre minimum de 1000 patients imposé aux médecins les affectera directement. «Elles ne pourront plus concilier le travail et la famille puisqu’elles devront obligatoirement être à temps plein. Le ministre ne veut plus personne à temps partiel, mais on ne peut plus travailler jusqu’à 19 h le soir lorsque les deux parents travaillent», explique le Dr Boucher, en ajoutant que le Conseil du statut de la femme risque de s’en mêler bientôt puisque le projet de loi met aussi fin a la couverture par la RAMQ des services de procréation assistée.

«Si c’est adopté, le service sera assurément moins bon puis­que les médecins devront se dépêcher de voir leurs patients», explique celui qui a une liste de 2000 patients et qui en voit habituellement 25 par jour.

Jouer avec les chiffres ?

Le Dr Boucher estime par ailleurs que le ministre Barrette joue avec les chiffres lorsqu’il déclare que les médecins travaillent 117 jours par année. Dans un communiqué envoyé aux médias hier, le ministère de la Santé dresse un portrait de la situation en affirmant qu’il y a plus de médecins omnipraticiens au Québec, mais que ceux-ci travaillent moins. «La question qu’on doit se poser c’est: qu’est-ce qu’une journée travaillée précisément?» Selon le médecin, le «vrai chiffre» serait plutôt de 192 jours travaillés par année. «Il faut tenir compte des congés de maternité et de maladie. Il n’y a pas grand monde qui appelle la Régie pour dire qu’il est malade afin de faire modi­fier les statistiques».