/news/education
Navigation

L’UQAM envisage de retrancher 150 cours l’an prochain

L’UQAM envisage de retrancher 150 cours l’an prochain
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

L’Université du Québec à Montréal (UQAM) évalue la possibilité de retrancher 150 cours l’année prochaine, pour aller chercher de l’argent supplémentaire en vue de combler un déficit de 20,7 millions.

L’Université affirme que sa situation financière est «très exigeante» et qu’elle doit déployer des «efforts significatifs», d'où sa proposition de supprimer 150 charges d'enseignement.

«Plus de 7800 charges d’enseignement sont offertes annuellement à l’UQAM. Cette mesure vise principalement la réduction des groupes multiples pour un même cours, avec l’objectif de préserver l’offre de cours dans toute la mesure possible», précise Jenny Desrochers, porte-parole de l’UQAM.

Pas en sociologie

Elle qualifie également de «fausse» une information qui circulait ces derniers jours en provenance des étudiants selon laquelle le département de sociologie verrait plusieurs cours amputés l’année prochaine. «Le département offrira l’an prochain le même nombre de charges d’enseignement que cette année», indique-t-elle.

2 % de baisse de salaire

Parmi les autres hypothèses étudiées pour aller chercher des revenus, on retrouve une proposition de baisse salariale moyenne de 2 % pour les professeurs, chargés de cours et cadres de l’Université.

Si la proposition n’enchante pas les chargés de cours, l’Université assure que «l'effort demandé aux cadres supérieurs, à commencer par le recteur lui-même, serait par exemple supérieur à celui demandé aux employés ayant des revenus plus faibles».

Jenny Desrochers souligne que l’administration de l’UQAM reste ouverte à la discussion avec le personnel enseignant et les étudiants pour trouver des solutions de financement alternatives.

Selon l’UQAM, les compressions de 300 millions imposées aux universités ces dernières années par les différents gouvernements expliquent sa situation financière difficile.