/misc
Navigation

Le terrorisme, enjeu important au Québec?

Bloc situation État islamique
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Un effet quelque peu surprenant est en train d’arriver au Québec: les conservateurs de Stephen Harper y sont possiblement en progression depuis quelques semaines.

Je dis surprenant car il n’est pas évident d’expliquer ce phénomène. Et certains pensent que c’est en raison des mesures anti-terroristes, notamment la mission contre le groupe État islamiste.

Regardons premièrement la hausse du PCC au cours des dernières semaines. Forum a ce parti à 26 % et 21 % dans les deux derniers sondages. Ekos place cette formation à 26 % et 23 % respectivement. Les autres sondeurs voient cependant le parti de Stephen Harper plus bas. Ipsos les a à 18 %, Léger à 16 % et Abacus à 15 % seulement. Les échantillons régionaux étant petits, on peut comprendre ce genre de variations.

Les différences restent cependant majeures. Forum et Ekos voient le PCC se battant pour la 2e place avec le NPD, alors que les autres le voient loin 3e. En moyenne, nous avons le PCC à 18 %. C’est en fait plus bas que lors de mes dernières projections. Cependant, il reste que Forum et Ekos ont définitivement une tendance à la hausse. Donc, partons du principe que ces deux firmes (qui sondent plus souvent que les autres et le font par téléphone) ont effectivement mesuré une tendance récente (et en gardant en tête que ces deux firmes peuvent en fait avoir tout faux). Comment pourrions-nous expliquer cela?

La réponse la plus populaire que j’ai reçue sur Twitter est le terrorisme. Ou plus précisément les mesures contre le groupe État islamique et les bombardements de leurs camps au Moyen-Orient. Sauf que cela m’apparaît comme incroyablement contre-intuitif. Les Québécois n’ont jamais été connus pour être les plus «pro-guerre» au Canada, loin de là. Alors regardons l’opinion publique sur ces mesures ainsi que sur les nouvelles mesures anti-terroristes proposées par le gouvernement du Canada. Ipsos montre que, si les Québécois soutiennent majoritairement les attaques contre l'ÉI (66 % d’appuis), c’est la province avec le niveau de soutien le plus faible. Forum a des chiffres très similaires. Léger montrait aussi un soutien important tant à la mission qu’aux nouvelles mesures contenues dans le projet de loi anti-terroriste.

Les Québécois sont ainsi en accord avec la décision du gouvernement Harper. Mais l’appui reste généralement inférieur par rapport aux autres provinces. Il est ainsi un peu difficile d’expliquer qu’il s’agit là de la raison de la récente progression des troupes conservatrices dans la Belle Province.

Par contre, il est vrai que les Québécois se sentent généralement davantage concernés par les dossiers touchant l’immigration et les minorités religieuses. On peut penser à la charte des valeurs québécoises (qui, rappelons-le, était soutenue par une majorité de Québécois) ou encore ce sondage Forum montrant que c’est au Québec que l’on trouve le plus de personnes qui estiment que les musulmans ont trop d’influence, par exemple. Stephen Harper s’est publiquement opposé au port du voile lorsque quelqu’un devient citoyen canadien. Il n’est pas étonnant qu’il ait dit cela lors d’un discours à Victoriaville. Nous avons là peut-être une meilleure source pour expliquer le regain d’intérêt pour le PCC au Québec.

Entre les attaques à Charlie Hebdo, la présence de l'ÉI et d'autres, il y a probablement des électeurs au Québec qui ne verraient pas d’un mauvais œil un parti qui prend publiquement position sur ces enjeux. Le PLC et le NPD ne sont pas bien placés pour cela. Pour Stephen Harper, il n’y a pas probablement pas moyen de faire en sorte que son parti devienne numéro 1 au Québec. Mais il n’en a pas besoin. Il a juste à conserver ses sièges (ce qui est relativement assuré) et peut-être faire quelques gains en ciblant les bons comtés. Un tel enjeu pourrait lui permettre d’être compétitif dans davantage de comtés ruraux. Le risque? Perdre des appuis ailleurs, tant au Québec que dans le reste du Canada (où cet enjeu est fort probablement moins porteur). En particulier, le PCC se doit de rester fort dans les banlieues de Toronto et Vancouver.

Or, les enjeux principaux seront économiques et concerneront la classe moyenne. Pas le terrorisme ou le voile islamique. Tous les partis le savent fort bien, y compris les conservateurs, qui ont déjà fait plusieurs annonces pour ces électeurs (par exemple augmenter le crédit de 100 $ à 160 $ pour chaque enfant de moins de six ans). Il sera intéressant de voir deux choses dans les mois à venir et lors de la campagne. Premièrement: est-ce que Harper va vraiment passer du temps au Québec? Il y a trois mois de cela, j’aurais dit non (dans le sens qu’il aurait passé le plus clair de son temps en Ontario par exemple). Aujourd’hui? Il se peut que le Québec puisse en fait fournir quelques sièges et gains cruciaux pour les conservateurs. Deuxièmement: si ce parti décide réellement de parler de voile islamique et autre, comment va-t-il concilier ce message avec les enjeux économiques et éviter un effet de ressac dans le reste du pays? Après tout, le PCC a travaillé fort durant des années afin de séduire les immigrants. Avec succès, surtout en Ontario et au Québec. Ce parti ne veut surement pas saboter tout ce bon travail maintenant.