/misc
Navigation

Tableau des raisons pour une enquête publique sur l’informatique à Québec

Enquête sur l'informatique

Coup d'oeil sur cet article

Mises à jour: 1er avril 2015 (questions C-11 et C-12) -20 mars 2015 (questions C-05 à C-10; O-04 et O-05; G-12 à G-14; P-11; L-05; S-03 et S-04; M-13 à M-15) 27 février 2015 (questions C-02, C-03, C-04); 20 février 2015 (question C-01).

 

Par-delà les craintes de corruption et de collusion, de nombreuses autres raisons sont invoquées pour justifier la tenue d’une enquête et d’un débat publics sur l’informatique au gouvernement du Québec. En voici la liste.

« Face aux perpétuels dépassements de coûts et à la place grandissante des technologies de l’information dans nos vies », 16 organisations de la société civile ont demandé, vendredi 13 février dernier, « au gouvernement d’instaurer le plus rapidement possible un processus d’enquête publique et un débat public sur l’informatique au gouvernement du Québec. »

Cette enquête publique devrait « analyser l’ensemble des problèmes informatiques au gouvernement du Québec, en déterminer les causes, en identifier les composantes et entreprendre un débat public pour résorber ce problème récurrent de fiascos informatiques – car chaque année, le gouvernement dépense 3 milliards de dollars en informatique. »

Dans le contexte de la Commission Charbonneau, les médias ont surtout retenu la possibilité d’activités criminelles liées à l’octroi de contrats informatiques par le gouvernement du Québec.

Par exemple, Charles Lecavalier du Journal, repris par l’Agence QMI, ouvrait ainsi son article : « Les syndicats craignent que la gangrène du crime organisé, de la collusion et de la corruption ne s’installe dans les ministères ». Et Patrice Bergeron, pour La Presse Canadienne, ouvrait le sien par : « Le crime organisé pourrait très bien être impliqué dans l’attribution des contrats informatiques au  gouvernement ».

Des demandeurs diversifiés, les motivations aussi

Effectivement, des syndicats du secteur public (CSQ, CSD, FIQ, FAE, SFPQ, SPGQ) et des organisations de lutte contre la corruption et la collusion (Hackons la corruption) et la privatisation des services publics (Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics) s’étaient fait entendre.

Cependant, il faut aussi noter la participation :

Il ne faut donc pas s’étonner que les questions soulevées jusqu’ici par ce collectif (et les trois partis d’opposition qui les appuient) soient nombreuses et diverses. Il vaut la peine de les recenser afin de s’y retrouver dans ce débat.

Vous retrouvez, plus bas, le résultat de ma première tentative d’en faire un tableau d’ensemble en deux parties :

  • les questions soulevées ouvertement ou implicitement;
  • les mesures proposées ou évoquées comme solutions.

Un tel tableau permet aussi de vérifier comment le gouvernement Couillard et le Parti libéral du Québec ont répondu ou non à chacune des questions et mesures mentionnées (exercice que je me réserve pour un prochain billet).

Les numéros des questions ne reflètent que la succession des moments où elles ont été inscrites au tableau. Ces numéros n'ont donc rien à voir avec l'importance du problème décrit ou une priorité dans la réponse à apporter.

Tableau des questions soulevées

 

Finances publiques

Qui

F-01

Pourquoi autant de dépassements de couts dans les projets informatiques? (1, 2, 3, 4, 5, 22, 28, 29, 30, 31, 51, 53, 55, 63, 72, 73, 76, 77)

Collectif,

CAQ, PQ, QS, JNB, SPGQ, LV

F-02

Pourquoi des dépassements de couts aussi grands? (1, 2, 3, 4, 5, 22, 28, 29, 30, 31, 51, 53, 55, 63, 72, 73, 77)

Collectif, CAQ, PQ, QS, JNB, SPGQ, LV

 

 

 

Conception des projets

Qui

C-01

Identifie-t-on les différentes manières possibles d'utiliser l'électronique, l'informatique et les informations pour atteindre les objectifs recherchés? (6)

PP

C-02

Présente-t-on de manières simple, claire, exacte, fiable et vérifiable le projet informatique ou le système d’information ou de transaction? (7,8)

PP

C-03

Identifie-t-on correctement la diversité des situations sociales individuelles des personnes dont traiteront les systèmes informatiques? (7, 82)

PP

C-04

Adapte-t-on correctement les systèmes informatiques à la diversité des situations sociales individuelles des personnes concernées? (7, 82)

PP

C-05

Comment identifier correctement les fins et objectifs auxquels les projets informatiques doivent répondre? (8)

PP

C-06

Comment s'assurer l'adéquation du projet informatique et de sa conception aux fins et objectifs identifiés? (8, 82)

PP

C-07

Comment assurer la participation des utilisateurs, personnes et communautés à la conception des projets informatiques qui les concernent? (8, 80, 82)

PP, JP

C-08

Dans quelle mesure, les systèmes informatiques adoptés correspondent-ils à l’offre des firmes vendeuses plutôt qu’aux besoins réels des organismes publics acheteurs? (17, 65)

JNB, SB

C-09

Certains projets informatiques sont-ils trop gros et ambitieux pour être viables? (22, 51, 65, 73)

JNB, SB

C-10

Les organismes publics ont-ils une vision stratégique permettant de prioriser correctement leurs projets informatiques? (22, 28, 55)

JNB

C-11

Les organisations comprennent-elles bien l’ensemble de leurs maniements d’informations, existants ou souhaités, y compris ceux non pris en charge par leurs propres systèmes numériques?(80, 81)

JP, PP

C-12

Les organisations comprennent-elles bien correctement les informations dont elles disposent déjà ainsi que celles dont elles ont besoin?(80, 81)

JP, PP

 

 

Octroi des contrats publics

Qui

O-01

Pourquoi la quasi-absence de concurrence entre fournisseurs privés en informatique? (1, 2, 5)

Collectif, QS

O-02

Pourquoi les mêmes firmes informatiques se séparent-elles la majorité des contrats publics? (1, 2)

Collectif

O-03

Existe-t-il de la collusion dans l’octroi des contrats public? (1, 2, 5, 36, 37, 38, 44, 48, 57, 58)

Collectif, QS, UPAC, JNB

*O-04

Les appels d’offres sont-ils rédigés de manière à favoriser certains fournisseurs en matériels ou logiciels (14, 15, 16, 17, 24, 26, 27, 32, 34, 46, 54, 59, 61, 62, 67, 68, 69, 70, 71, 78, 79)

JNB, ARQ, FQCIL

*O-05

Certains appels d’offres sont-ils inutiles parce qu’on ne peut raisonnablement faire affaire qu’avec un seul fournisseur déjà identifié? (17)

JNB

 

 

Gestion de projets

Qui

G-01

Pourquoi autant de retards dans les échéanciers de livraison? (1, 2, 5, 28, 29, 30, 31, 47, 51, 53, 55, 63, 66, 73, 75, 76)

Collectif, QS, GB, JNB, SPGQ, LV

G-02

Pourquoi le gouvernement est-il si dépendant envers les firmes privées? (1, 2, 12, 17, 20, 25, 45, 53, 58, 60, 64, 65, 71, 73)

Collectif, QS, JNB, PA, EC, CAQ, SB, SFPQ, LV

G-03

Pourquoi autant de projets se soldent-ils en systèmes dysfonctionnels ou carrément inopérants? (1, 3, 4, 5, 28, 29, 30, 31, 47, 48, 51, 53, 55, 56, 63, 66, 73, 76)

Collectif, CAQ, PQ, QS, GB, JNB, SPGQ, LV

G-04

Pourquoi le gouvernement utilise-t-il autant de logiciels propriétaires (plutôt que libres)? (1)

Collectif

G-05

Quels sont les problèmes de gestion et les améliorations à apporter? (2)

Collectif

G-06

Quels sont les facteurs de résistance aux changements nécessaires à la gouvernance et à la gestion des projets? (2)

Collectif

G-07

Quels sont les obstacles à l’accroissement de l’utilisation du logiciel libre dans l’État québécois? (2, 78, 79)

Collectif, FQCIL, JNB

G-08

Pourquoi la réforme sur la gouvernance et la gestion des ressources informationnelles amorcée en 2011 a-t-elle eu peu d’effets? (2)

Collectif

G-09

À quel point, la qualité de l’expertise interne du gouvernement est-elle déficiente? (2)

Collectif

G-10

À quel point les différences de rémunération entre les secteurs public et privé nuisent-elles à la qualité de l’expertise interne du gouvernement? (2)

Collectif

G-11

Pourquoi le tableau de bord des projets majeurs en informatique ne reflète-t-il pas leurs états réels? (2, 10, 18, 19, 23, 40, 48, 74)

Collectif, JBN

G-12

Est-ce que les rôles et responsabilités respectives au sein des organismes publics ainsi qu’entre eux et le fournisseur privé sont bien définis? (13)

JNB

G-13

Pourquoi les organismes public n’arrive pas à prendre les bonnes décisions (ce qui nous conduit à des dérives comme SAGIR, RENIR, DSQ)? (13, 19, 53, 58, 73)

JNB, LV

G-14

Confie-t-on les différentes responsabilités aux personnes ayant les bonnes formations, compétences et habiletés? (13, 17, 73)

JNB, LV

 

 

Politique

Qui

P-01

Une maitrise du rôle de l’informatique dans nos vies est-elle possible? (1)

Collectif

P-02

Quelles améliorations à la transparence démocratique et à la reddition de compte les technologies de l’information pourraient-elles rendre possibles? (2)

Collectif

P-03

Qui y aura effectivement accès aux informations des patients du Dossier santé Québec? (2)

Collectif

P-04

Dans quelles mesures sur les services publics électroniques peuvent-ils devenir obligatoires ou remplacer ceux offerts par des personnes en regard de leur accessibilité (handicaps, littératie, accès à internet, etc.)? (2)

Collectif

P-05

Comment assurer la pérennité, le libre accès et la libre réutilisation de notre patrimoine numérisé et numérisable? (2)

Collectif

P-06

Quels sont les défis de droits et libertés que soulève l’informatisation de nos vies? (2)

Collectif

P-07

Quels sont les défis relatifs au respect de la « vie privée » que soulève l’informatisation de nos vies? (2)

Collectif

P-08

Quels sont les défis relatifs à la liberté d’expression que soulève l’informatisation de nos vies? (2)

Collectif

P-09

Comment faire pour qu'élus et citoyens ainsi qu'individus et organisations concernées puissent discuter intelligemment des dimensions politiques, sociales, légales et éthiques d'un projet informatique? (9, 58)

PP, SB

P-10

Quels lieux et modes de discussion et de reddition de compte sont les plus adéquats  pour qu'élus et citoyens ainsi qu'individus et organisations concernées puissent discuter intelligemment des dimensions politiques, sociales, légales et éthiques d'un projet informatique? (9)

PP

P-11

Quelle mesure pour assurer une meilleure transparence de la gestion de l’informatique et de l’octroi de contrats publics (39, 40, 48, 52, 66)

JNB

 

 

Droit

Qui

L-01

Comment l’État s’acquitte-t-il de ses obligations à l’égard de la protection des renseignements personnels? (2)

Collectif

L-02

Quel encadrement règlementaire devrait régir les projets informatiques? (2)

Collectif

L-03

Quels sont les enjeux de protection des renseignements personnels des services publics électroniques? (2)

Collectif

L-04

Quels nouveaux droits et libertés doivent être reconnus et assurés en regard de l’informatisation de nos vie? (2)

Collectif

L-05

Comment améliorer la protection pour les sonneurs d’alarme? (29, 33, 41, 42, 43, 52)

SPGQ, FPJQ, JFL

 

 

Sécurité et vulnérabilités

Qui

S-01

Comment les informations des patients du Dossier santé Québec seront-elles protégées? (2)

Collectif

S-02

Quels sont les enjeux de sécurités des informations et des personnes des services publics électroniques? (2)

Collectif

S-03

Dans quelle mesure, la sécurité des systèmes informatiques du secteur public québécois est-elle assuré contre des risques prévisibles? (11, 35, 49, 50)

JNB, FS

S-04

Les plans de relève en cas de panne permettent-ils de redonner les services dans des délais raisonnables (eu égard à leur utilité ou nécessité)? (11, 35)

JNB

 

 

Tableau des mesures proposées

 

Mesures

Qui

M-01

Processus d’enquête publique indépendante, rigoureuse, large et ouverte à tous sur l’ensemble des problèmes informatiques au gouvernement du Québec, leurs causes et composantes (1,2,3,4,5)

Collectif, CAQ, PQ, QS

M-02

Débat public sur l’informatique, la gestion et la diffusion de l’information de l’État québécois ainsi que le rôle de l’État dans notre maitrise collective des enjeux du numérique. (2,4)

Collectif,

PQ

M-03

Expertise de haut niveau au sein du gouvernement (1, 2, 4, 5, 22)

Collectif, PQ, QS, MC

M-04

Juste distribution des contrats entre les différents acteurs économiques (1,2)

Collectif

M-05

Faciliter l’accès des PME aux contrats public (1,2)

Collectif

M-06

Augmenter l’usage des logiciels libres (1,2,4,5)

Collectif, PQ, QS

M-07

Protection réelle aux lanceurs d’alerte et divulgateurs d’actes répréhensibles dans le cadre de l’enquête publique (1)

Collectif

M-08

Adoption d’une loi de la protection des lanceurs d’alerte et divulgateurs d’actes répréhensibles dans les secteurs public et privé (1)

Collectif

M-09

Réforme du système d’appels d’offres (4)

PQ

M-10

Réforme des pratiques contractuelles (4, 22)

PQ, MC

M-11

Réforme de la gestion de l’informatique publique (5)

QS

M-12

Rémunération de l’expertise interne au secteur public comparable à celle du secteur privé (5)

QS

M-13

Augmenter la part des contrats à forfait par rapport aux contrats à tarif horaire (21)

AQT

M-14

Réduire la taille des projets et des contrats (21, 22)

AQT, MC

M-15

Réviser le partage des tâches et des responsabilités au sein du secteur public (22)

MC

 

Ce tableau nous montre l’étendue et la variété des questions soulevées par qui. Il nous permet surtout de réfléchir aux questions manquantes ou à creuser tout comme aux solutions qui seraient les plus pertinentes et efficaces. Ce que nous ne manquerons pas de faire, nous tous ensemble puisque ce débat est incontournable.

* * * * *

  1. « Informatique au gouvernement. Un collectif réclame une enquête publique » (site du FACIL, 12 février 2015).
  2. « Demande d’enquête sur l’informatique au gouvernement du Québec : déclaration commune de 16 groupes de la société civile » (site du FACIL, 13 février 2015).
  3. « Commission d’enquête sur les contrats informatiques : Une autre voix se joint à la CAQ » (site de la Coalition Avenir Québec, 13 février 2015).
  4. « Projets informatiques gouvernementaux - Le Parti Québécois appuie la demande d’enquête publique d’un collectif d’organisations civiles » (site du Parti québécois, 13 février 2015).
  5. « Gaspillage de fonds publics - « Il nous faut une enquête indépendante sur le gâchis informatique », (communiqué de Québec solidaire, site de CNW Telbec, 13 février 2015).
  6. «SAAQ & poutine: mouchard numérique, vraiment? », Pierrot Péladeau (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 20 février 2015).
  7. « SAAQ & poutine (2) : Automobilistes difficiles à surveiller avec “mouchards” », Pierrot Péladeau (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 27 février 2015).
  8. « En français ! », Pierrot Péladeau (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 7 mars 2015).
  9. « L’UPAC frappe, le «bordel informatique» demeurera », Pierrot Péladeau (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 12 mars 2015).
  10. « L’outil de transparence qui n’est pas transparent », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 8 mars 2015).
  11. « 6 M$ pour se relever de l’inondation », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 24 février 2015).
  12. « Le ministre Arcand demande des changements », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 12 février 2015).
  13. « Et le consultant, il en pense quoi? », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 12 février 2015).
  14. « La CAQ soupçonne la RAMQ de favoritisme », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 18 mars 2015).
  15. « La RAMQ réplique aux allégations de la CAQ », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 18 mars 2015).
  16. « Frappe de l’UPAC : si pire que ça ? », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 12 mars 2015).
  17. « L’ABC d’une corruption tolérée », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 26 janvier 2015).
  18. « La CAQ exige une enquête interne au MAPAQ », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 2 février 2015).
  19. « Un dérapage informatique de 5 M$ camouflé », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 2 février 2015).
  20. « Québec a versé 1 milliard $ aux consultants privés l’an dernier », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 8 février 2015).
  21. « Consultants à 1 G$ : le privé veut aussi un ménage », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 9 février 2015).
  22. « Le bordel informatique prendra-t-il fin en 2015 ? », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 28 décembre 2014).
  23. « Le Tableau de bord est de retour », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 17 décembre 2014).
  24. « DGEQ : Un autre appel d’offres annulé », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 7 décembre 2014).
  25. « Pas d’austérité pour les consultants privés », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 3 décembre 2014).
  26. « Contrat de 5,5 M$ sans concurrence à Telus : Sam Hamad peu bavard », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 26 novembre 2014).
  27. « Contrat de 5,5 M$ sans concurrence », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 25 novembre 2014).
  28. « Le ministre de la Santé “découragé” par l’informatique », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 21 novembre 2014).
  29. « Les voix s’élèvent pour dénoncer le bordel informatique », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 18 novembre 2014).
  30. « Bogue informatique : Pas d’inquiétude pour le Curateur public », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 17 novembre 2014).
  31. « Des ratés informatiques au Curateur public », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 16 novembre 2014).
  32. « Le DGEQ annule son appel d’offres controversé », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 27 octobre 2014).
  33. « Un sonneur d’alarme accusé : La poursuite criminelle contre notre source est abandonnée », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 16 octobre 2014).
  34. « Appel d’offres bidon - Contrat informatique : Les dés pipés du DGEQ », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 5 octobre 2014).
  35. « MTQ - Désastre informatique : Le ministère reconnaît ses erreurs », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 30 septembre 2014).
  36. « EBR sur la liste noire », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 18 septembre 2014).
  37. « L’UPAC frappe de très gros noms », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 11 mars 2015).
  38.  « Documents judiciaires troublants : L’UPAC n’échapperait pas à la corruption », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 10 septembre 2014).
  39. « Informatique – Transparence : Québec refuse de justifier un contrat sans appel d’offres à IBM », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 13 juillet 2014).
  40. « Politique : Confusion à la direction informatique », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 25 juin 2014).
  41. « Notre source accusée : Le privé à la défense du sonneur d’alarme », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 17 juin 2014).
  42. « Protection des dénonciateurs : Pas intéressé à répondre », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 16 juin 2014).
  43. « Informatique : Il aide le gouvernement et se fait accuser au criminel », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 15 juin 2014).
  44. « L’UPAC frappe ses supérieurs et un fleuron informatique de Québec », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 4 juin 2014).
  45. « Enquête – Informatique : Les ex-dirigeants du ministère rapatriés comme consultants privés », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 31 mai 2014).
  46. « Santé - Où vont vos impôts ? : Un étrange contrat de 20 millions de dollars sans appel d’offres », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 29 mai 2014).
  47. « Bordel Informatique : SAGIR s’étouffe à son premier jour », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 21 mai 2014).
  48. « Informatique au gouvernement : La CARRA hantée par son “histoire d’horreur” », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 27 avril 2014).
  49. « Faille informatique : LOJIQ suspend son portail web après notre reportage », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 23 avril 2014).
  50. « Informatique - Renseignements personnels : Des milliers de renseignements personnels exposés aux pirates », Félix Séguin (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 22 avril 2014).
  51. « Ça chire » encore dans le projet informatique SAGIR  », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 20 avril 2014).
  52. « Le bordel informatique : Chasse aux journalistes en informatique », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 30 mars 2014).
  53. « Contrats informatiques : Pot-pourri des récentes bêtises informatiques », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 2 mars 2014).
  54. « Encore des contrats de l’UQAM destinés uniquement à Cisco », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 26 février 2014).
  55. « L’informatique en santé a couté 500 M$ en une année », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 24 février 2014).
  56. « Après 760 000 $, le projet est abandonné par Québec  », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 19 février 2014).
  57. « Enquête – Informatique : Pratiques douteuses entre le gouvernement et CGI », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 7 janvier 2014).
  58. « Du ménage dans le bordel informatique », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 29 décembre 2013).
  59. « Contrat public : Une firme gagne 4 appels d’offres qu’elle a préparés pour Québec », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 19 décembre 2013).
  60. « SAGIR : On devient “prisonnier”, dit le ministre », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 25 novembre 2013).
  61. « Le bordel informatique : Le MTQ retire un contrat octroyé à CGI », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 10 décembre 2013).
  62. « Contrat – UQAM : Appel d’offres annulé », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 9 aout 2013).
  63. « Projet SAGIR : Ça va nous coûter une fortune », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 10 octobre 2013).
  64. « Le bordel informatique : Le privé prend-il trop de place ? », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 10 octobre 2013).
  65. « Le bordel informatique : SAGIR est devenu “trop compliqué” », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 10 octobre 2013).
  66. « Informatique : Un mégabug à Ressources naturelles », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 22 aout 2013).
  67. « Informatique - Appel d’offres : L’Université Laval aux aguets », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 7 aout 2013).
  68. « Appel d’offres : L’UQTR recule », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 2 aout 2013).
  69. « Appel d’offres en informatique : À l’UQÀM de se justifier », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 30 juillet 2013).
  70. « UQAM - Appel d’offres : C’est le “Far West” dans le marché de l’informatique », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 29 juillet 2013).
  71. « Contrats – Informatique : Révision des pratiques exigée », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 20 juin 2013).
  72. « Informatique : Petite concurrence, grosse facture », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 24 février 2013).
  73. « Dossier Santé Québec : L’ignorance a couté cher », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 24 février 2013).
  74. « Problème avec le logiciel qui devrait signaler les problèmes », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 6 juin 2013).
  75. « Informatique : Une autre année de retard », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 4 avril 2013).
  76. « La justice croule sous le papier », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 24 février 2013).
  77. « Santé - Dossiers informatisés : Chaotique et coûteuse », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 29 mars 2013).
  78. « Les logiciels libres écartés ? », Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 10 février 2013).
  79. « Microsoft Canada : Pas d’appel d’offres», Jean-Nicolas Blanchet (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 7 février 2013).
  80. « Myopie technologique et dérive des projets numériques », Josée Plamondon (site de Direction Informatique, 18 mars 2015).
  81. «'It's the information, stupid' », Pierrot Péladeau (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 28 mars 2015).
  82. « Plus important encore... : 'It's the people, stupid' », Pierrot Péladeau (site des Journal de Montréal et Journal de Québec, 1er avril 2015).

 

* * * * *

AQT : Association québécoise des technologies

ARQ : Association des revendeurs du Québec

CAQ : Coalition Avenir Québec

Collectif (Collectif réclamant une enquête publique dans les technologies de l’information) :

Association science et bien commun (ASBC)
Centrale des syndicats du Québec (CSQ)
Centrale des syndicats démocratiques (CSD)
Centre Justice et Foi/Revue Relations
Coalition des Tables régionales d’organismes communautaires (CTROC)
Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics
Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU)
FACIL, pour l’appropriation collective de l’informatique libre (FACIL)
Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ)
Fédération autonome de l’enseignement (FAE)
Hackons la corruption
Ligue des droits et libertés (LDL)
Regroupement des organismes communautaires de la région 03
Réseau québécois d’action communautaire autonome
Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ)
Syndicat des professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ)

GB : Gaétan Barette, ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec

EC : Éric Caire

FPJQ : Fédération professionnelle des journalistes du Québec

FQCIL : Fédération québécoise des communautés et des industries du libre

FS : Félix Séguin

JFL : Jean-François Lisée

JNB : Jean-Nicolas Blanchet

JP : Josée Plamondon

LV : Lise Verreault, sous-ministre de la Santé et des Services Sociaux

MC : Martin Coiteux, président du Conseil du Trésor du Québec

PA : Pierre Arcand, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles

PP : Pierrot Péladeau

PQ : Parti québécois

QS : Québec solidaire

SB : Stéphane Bédard

SFPQ : Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec

SPGQ : Syndicat des professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec

UPAC : Unité permanente anticorruption

 

Selon vous, y a-t-il des questions et des mesures à discuter non encore mentionnées dans ce tableau? Si des déclarations ou documents en traitent, signalez-les aussi.

 

* * * * * *

Pour joindre Pierrot Péladeau

 


Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante: