/misc
Navigation

Des élus, comme des insultes à l’intelligence!

Coup d'oeil sur cet article

De mémoire de citoyenne, je ne me rappelle pas avoir assisté à autant de ridicule de la part d’élus depuis les créditistes de Camil Samson. Vous savez, le gars qui disait que l’on sortait le bon Dieu des cégeps pour y faire entrer des p’tits professeurs français barbus, du sexe et de la drogue.

Cette semaine encore Marc Tanguay, député de Lafontaine, le gars qui aime le tchador sans savoir ce que c’est, en remet une couche avec une publicité publiée sur la page du Centre communautaire islamique Fath qui lui permet, se défend-il d’être visible auprès des électeurs musulmans de Rivière des Prairies. Le hic, c’est que son visage réjoui et l’adresse de son bureau de circonscription apparaissent en évidence sur le site d’un centre qui propose des textes prônant la violence à l’égard des femmes. Ce n’est pas que Tanguay soit un homme particulièrement ouvert à la diversité, c’est juste qu’il ne semble pas savoir lire ou connaître suffisamment le sens des mots. Ou qu’il s’en sacre carrément pourvu que ça vote dans le bon sens, le sien.

Ça c ‘est sans oublier l’intégriste avec lequel Katherine Weill n’aurait pas d’objection à travailler et les multiples dérapages langagiers et de jugement de l’ex ministre de l’éducation et qui lui ont valu d’être démissionné.

L’on se prend presque à avoir de la pitié pour Philippe Couillard entouré d’une telle bande d’incultes arrivistes. Le voir naviguer en France et causer Montesquieu avec Anne Hidalgo, la mairesse de Paris et Dany Laferrière m’a fait un bien étrange. Et, ne venez pas me parler de réflexe de colonisée! C’est juste que ça rassure sur le sérieux de l’élu. Ce n’est pas que notre premier ministre me fascine particulièrement, ni par son sens politique, ni par son jugement, encore moins par ses idées. Mais je suis persuadée que c’est un homme intelligent. Il n’a jamais fait preuve de la stupidité crasse car c’est bien le mot que la réalité nous impose, de trop de ses acolytes. À part les ministres Moreau, David, Blais, Arcand, et scuzez moi si j’en oublie, il passe son temps à rabrouer l’une et l’autre. Même de France, d’où il a du remettre à l’ordre le fameux Tanguay. Et lui ordonner sans subtilité de retirer sa publicité. En passant, j’aimerais bien être un petit oiseau pour assister aux échanges de la ministre Lise Thériault avec ses homologues européens sur le sujet brûlant de la sécurité. Espérons seulement, qu’ils-elles arrivent à se comprendre...

Le problème au fond, l’éléphant au milieu du salon et dont on ne parle jamais, parce que chez nous le sujet est tabou et fait référence aux notions d’intelligence et d’éducation, c’est le degré d’inculture générale(sic) de nos élus. Lorsque l’on a de la difficulté à exprimer des idées simples, généralement, c’est que le fond est bien mince. Quand on ne maîtrise pas la langue, on ne peut maîtriser les enjeux d’une société complexe. C’est ce que l’on s’évertue à répéter à nos jeunes pour les encourager à poursuivre leurs études. La société se complexifie, il faut être capable d’appréhender un minimum de concepts sophistiqués si l’on veut tirer son épingle du jeu. En même temps, l’intelligence, n’est pas une affaire d’années d’études. Et, elle a plusieurs facettes. Ça complique la donne. Ah, bien sûr, on peut se faire élire en étant un cave et malhonnête pardessus le marché. On en a eu de nombreux exemples de tous temps!

Le pauvre Philippe Couillard semble payer le prix de son opportunisme. Mais, ultimement c’est l’intelligence des citoyens que l’on ne cesse de bafouer. Et je ne trouve bien accommodants.

*****

Vous désirez réagir à cette chronique dans nos pages Opinions? Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante: jdm-opinions@quebecormedia.com .