/misc
Navigation

Et le Capricorne chanta !

Et le Capricorne chanta !

Coup d'oeil sur cet article

Affirmons-le, votre blogueur s’aventure dans une zone franche. À partir du jeudi 12 mars, la soprano et metteur en scène Pauline Vaillancourt présente à l’Usine C : Les chants du Capricorne. Qu’est-ce à dire, un opéra un peu extra – terrestre du compositeur italien Giacinto Scelsci offert pour la première fois en 1995 et qui eut, un succès retentissant. Oscillant entre la musique contemporaine, la déconstruction (esprits inventifs, à vos marques), tout est là pour déstabiliser son prochain.


Comme je ne suis pas certain d’avoir tout compris (pensée trop cartésienne), laissons-la parle à la jeune chanteuse mezzo-soprano Marie-Annick Béliveau qui reprendra le rôle de Pauline Vaillancourt.
« Quand j’ai vu cette pièce il y a 20 ans, j’étais assise dans la salle et je me suis dit : Un jour je vais la chanter. Ce fut une illumination et cet opéra hautement symbolique, bien que difficile, fut un choix déterminant dans ma carrière ».


Pourtant, la musique actuelle est encore mal comprise : « Peut-être parce que nous ne la faisons pas découvrir de la bonne façon. Au camp musical du père Lindsay où j’enseigne le chant, je fais découvrir de nouvelles œuvres à mes étudiants, et la réponse s’avère souvent positive. Il faut avoir l’esprit de découvertes et savoir élargir ses horizons musicaux ».


Tout est dit!