/news/currentevents
Navigation

Le Collectif contre la brutalité policière sommé de donner son itinéraire

Coup d'oeil sur cet article

 

La police de Montréal avertit dès maintenant des manifestants du Collectif contre la brutalité policière qu'ils seront arrêtés dimanche s'ils ne fournissent pas leur itinéraire.

«On n’a toujours pas d’itinéraire. Si des gens ont l’intention de participer à cette manifestation, sachez que présentement, elle ne peut pas être déclarée légale (...) En vertu de P-6, il y aura possibilité d’interpeler les gens qui y ont participé», avertit Ian Lafrenière, porte-parole du Service de police de la ville de Montréal (SPVM), dans une vidéo diffusée aujourd’hui sur internet.

Comme chaque année, le Collectif opposé à la brutalité policière (COBP) organise son 19e rassemblement à 15h à l’angle des rues Ontario et Berri.

Cette manifestation dégénère régulièrement. L’an passé, plus de 490 personnes avaient été arrêtées, selon le SPVM.

Détail administratif

Le commandant Lafrenière rappelle que le règlement P-6 n’est pas caduque, même si de nombreuses personnes ont vu leurs contraventions annulées récemment devant les tribunaux. La question de l'itinéraire, donné ou pas, était au cœur de cette décision de la cour municipale.

Pour contourner ce jugement, les policiers mentionneront un autre article du règlement P-6 sur les contraventions. «C’est un détail administratif», indique Ian Lafrenière dans la vidéo.

Le SPVM dit demander tous les ans au COBP de fournir leurs itinéraires, à cette période de l’année, par communiqué de presse notamment. Mais c’est la première fois qu’ils diffusent une vidéo.

«On espère rejoindre les réseaux sociaux», a expliqué au Journal Ian Lafrenière.

Le porte-parole du SPVM a ajouté que l’an passé, les policiers avaient directement envoyé une lettre au collectif. «Ils l’ont modifiée et nous l’ont renvoyée pour rire de nous», se plaint-il.

«Les gens sont libres de manifester à Montréal. Cependant il y a des règles à respecter», insiste-t-il. «Moi, si on fait zéro arrestation dimanche, je serai très heureux.»

*****

Vous désirez réagir à cet article dans nos pages Opinions? Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante: jdm-opinions@quebecormedia.com .