/lifestyle/books
Navigation

La bible new-yorkaise de Marie-Joëlle Parent

La bible new-yorkaise de Marie-Joëlle Parent
photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

La journaliste Marie-Joëlle Parent s’est installée à New York il y a maintenant six ans. Au fil de ses reportages, elle a découvert les recoins de cette ville fascinante. Aujourd’hui, elle dévoile ses coups de cœur dans un guide personnalisé, 300 raisons d’aimer New York.

La bible new-yorkaise de Marie-Joëlle Parent
photo courtoisie

Marie-Joëlle Parent a toujours aimé New York. À l’âge de huit ans, elle tombe sous le charme de la Grosse Pomme lors d’une escapade familiale. Sur le chemin du retour, après une semaine de vacances dans la cité, elle s’écrie «Adieu, New York! Je reviendrai!»

Comme si le ciel avait entendu ses prières, la journaliste multiplateforme occupe le poste de correspondante à New York pour Québecor Média depuis janvier 2009. Depuis le début, elle ne cesse de s’étonner de la richesse de cette ville.

La bible new-yorkaise de Marie-Joëlle Parent
photo courtoisie

Amenée dans différents quartiers pour couvrir une manifestation sociale, un gala artistique ou un événement politique, la jeune femme profite de son statut de journaliste pour explorer les moindres recoins de la ville, qu’elle connaît désormais comme le fond de sa poche.

La bible new-yorkaise de Marie-Joëlle Parent
photo courtoisie

«Les journalistes sont très respectés ici. En fait, c’est le passeport ultime pour pouvoir découvrir la ville et être invité dans tous les événements. Ça te permet de rencontrer des gens fascinants aussi. Moi, je couvre un peu tous les sujets ici, alors chaque jour est différent et c’est ce qui fait que ma vie à New York est si enrichissante», explique celle qui a travaillé deux ans comme journaliste culturelle au Journal de Montréal auparavant.

Bonnes adresses et anecdotes

La bible new-yorkaise de Marie-Joëlle Parent
photo courtoisie

Après quelques années en poste à New York, elle est devenue une référence touristique pour les lecteurs. Elle reçoit des courriels de voyageurs québécois qui lui demandent conseil lors de leur passage dans la ville qui ne dort jamais. Dans son guide, Marie-Joëlle Parent a eu l’idée de partager ses plus belles découvertes – loin des sentiers touristiques – dans ce qu’elle considère comme la bible de son New York.

«C’est un guide très personnalisé, dit-elle. Ce n’est pas seulement des recommandations d’endroits, c’est aussi des portraits et des petites histoires personnelles. Je vous fais rencontrer des personnages que vous pouvez croiser à certains coins de rue, comme le cireur de chaussures de Midtown, et il y a beaucoup de photos, donc les gens qui n’ont pas les moyens de venir à New York peuvent découvrir la ville à travers ce livre.»

La bible new-yorkaise de Marie-Joëlle Parent
photo courtoisie

Quartier par quartier, Marie-Joëlle Parent nous dévoile ses endroits favoris, qu’il s’agisse du restaurant italien Terra, dans le quartier TriBeCa, de la piste cyclable le long du fleuve Hudson, du club de Shuffleboard Royal Palms, fréquenté par les hipsters de Brooklyn, ou encore du voilier Grand Banks, là où la manne new-yorkaise se retrouve pour manger des huîtres et boire un verre.

La bible new-yorkaise de Marie-Joëlle Parent
photo courtoisie

«L’erreur que font les gens, c’est de rester dans les environs de Time Square, là où sont tous les touristes. Il faut aller explorer, aller sur le bord de l’eau et à Brooklyn. Dans le livre, je vous amène donc à des endroits qui vont vous permettre de voir comment vivent les New-Yorkais», conclut-elle.


300 raisons d’aimer New York, en magasin dès le 18 mars.