/entertainment/music
Navigation

Un groupe punk rock affronte des néonazis en plein concert

Les Street Dogs.
Cindy Frey Les Street Dogs.

Coup d'oeil sur cet article

Street Dogs est un groupe punk rock de Boston. Mardi dernier, le groupe donnait un concert à Anaheim en Californie, gâché par la présence d’un groupe de néonazis qui tentait d’intimider les spectateurs provenant de minorités visibles.

Dying Scene rapporte que le chanteur du quintette — Mike McColgan — a notamment invité le groupuscule a quitter les lieux en maugréant «Foutez le camp! Nous ne sommes plus en 1939!»

Alors que le groupe interprétait la pièce «Final Transmission», les néonazis ont pris d’assaut la piste de danse, allant même jusqu’à lancer des saluts nazis aux Street Dogs. Geste qui a — évidemment — provoqué le groupe. Des membres des Street Dogs ont aussitôt sauté dans la foule pour confronter le groupuscule, avec l'aide des spectacteurs.

La scène circule sur YouTube (ça commence vers 4:45)...


Malgré une blessure à la tête — causée par une chaise lancée du balcon — le guitariste Lenny Lashley est remonté sur scène avec ses frères d’armes pour terminer le concert!

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.