/news/consumer
Navigation

Des milliards flambés pour rien

Malgré ses surplus d’électricité, la société d’État paie 4 G$ pour des contrats éoliens de 25 ans

ÉOLIENNE
Photo courtoisie Hydro-Québec a signé des contrats de 25 ans avec trois producteurs d’énergie éolienne pour des installations en Gaspésie, dans le Bas-Saint-Laurent et la Beauce.

Coup d'oeil sur cet article

Déjà aux prises avec d’imposants surplus d’électricité, Hydro-Québec vient de s’engager à acheter pour tout près de 4 milliards $ d’énergie éolienne supplémentaire d’ici 2042, a appris Le Journal.

«C’est irresponsable. Hydro-Québec continue d’acheter de l’électricité dont elle n’a pas besoin et dont les coûts seront refilés à ses clients», a déploré hier l’analyste en énergie à l’Union des consommateurs (UC), Marc-Olivier Moisan-Plante.

Dans des contrats signés le 13 février dernier, Hydro-Québec Distribution a convenu d’acheter 446,4 nouveaux mégawatts (MW) pendant 25 années à trois différents producteurs d’énergie éolienne (EDF, Invenergy et Système énergie renouvelable).

Ces producteurs vont construire de nouveaux parcs éoliens dits communautaires qui seront situés en Gaspésie, dans le Bas-Saint-Laurent et en Beauce.

Devant la Régie

Les trois projets se retrouvent actuellement devant la Régie de l’énergie pour approbation finale.

Or, ces contrats de 25 ans, liés à un appel d’offres lancé en 2013 par le gouvernement du Québec, imposent à Hydro-Québec Distribution des achats d’électricité à forts prix à des producteurs privés.

Alors qu’elle vend chaque kilowatt-heure près de 8 cents en moyenne à ses clients résidentiels québécois, Hydro-Québec va payer 11,2 cents en moyenne (en dollar courant) sur 25 ans.

Le prix payé sera plus élevé que les 7,6 cents du kilowattheure pourtant annoncés en grande pompe en décembre dernier par Hydro, souligne l’analyste de l’UC.

Raccordement

Car en plus d’une formule d’indexation annuelle prévue au contrat dès 2014, Hydro-Québec devra également assumer les coûts de raccordement des trois parcs éoliens à son réseau électrique.

Résultat: le prix payé par Hydro-Québec va dépasser les 9 cents du kilowattheure dès leur entrée en service le 1er décembre 2016 et le 1er décembre 2017.

Hier, Hydro-Québec n’a pas voulu commenter les coûts des frais de raccordement à son réseau de ces nouveaux parcs éoliens.

«Ces projets d’investissements seront déposés à la Régie de l’énergie pour approbation en temps opportun», a fait savoir le porte-parole, Patrice Lavoie.

Impact sur la facture

Le 1er avril prochain, les clients d’Hydro-Québec vont encaisser une hausse de tarifs d’électricité de 2,9 %.

Hydro-Québec soutient que les achats d’énergie éolienne imposés par le gouvernement du Québec auront un impact de 2 % sur cette nouvelle hausse.

L’an dernier, Hydro-Québec a augmenté ses tarifs d’électricité résidentiels de 4,3 %.

D’ici 2027, les surplus estimés sont de 169 térawattheures (TWh) pour une valeur totale de 17 milliards $, selon des documents déposés devant la Régie de l’énergie. Un térawattheure peut alimenter 50 000 maisons.

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.