/investigations/taxes
Navigation

Caché sous le soleil, Revenu Québec lui réclame 500 000 $

Jean-Loup Mouret
Photo Le Journal de Montréal, Éric Yvan Lemay Jean-Loup Mouret

Coup d'oeil sur cet article

Même s’il s’est exilé dans le sud, Jean-Loup Mouret continue d’être talonné par Revenu Québec. Une hypothèque légale d’un demi-million de dollars vient d’être prise sur sa résidence secondaire de Baie-Saint-Paul dans Charlevoix.

Même s’il s’est exilé dans le sud, Jean-Loup Mouret continue d’être talonné par Revenu Québec. Une hypothèque légale d’un demi-million de dollars vient d’être prise sur sa résidence secondaire de Baie-Saint-Paul dans Charlevoix.

Mouret aurait aidé l’ex-dirigeant du CUSM, Yanai Elbaz, à cacher des millions de dollars en pot-de-vin. Il n’en est pas à ses premiers démêlés avec le fisc.

En plus de la somme de 538 000 $ réclamée plus tôt cette semaine, l’homme devait déjà 217 000 $ en impôts impayés par lui ou ses entreprises.

Il y a quelques semaines, notre Bureau d’enquête l’a retrouvé dans une magnifique villa qu’il loue sur l’Île St-Martin dans les Antilles. Selon les détails de l’enquête de l’UPAC, Yanai Elbaz a transféré 2,725 M$ à Hong Kong dans un compte au bénéfice de la compagnie Tag Trade Co. L’argent proviendrait des 22,5 M$ versés par SNC-Lavalin pour obtenir le contrat de construction du nouvel hôpital CUSM.

Tag Trad Co. a été enregistrée par Jean-Loup Mouret et sa conjointe de l’époque, Iryna Janytska.

Achetée à une connaissance

La résidence secondaire du Chemin du Cap-aux-Corbeaux est évaluée à 398 400$.
Photo Le Journal de Québec, Pascal Huot
La résidence secondaire du Chemin du Cap-aux-Corbeaux est évaluée à 398 400$.

En ce qui a trait à la maison de Charlevoix, Jean-Loup Mouret l’a achetée d’une connaissance et partenaire d’affaires pour 275 100 $ en 2007. L’ancien propriétaire, Claude Laverdure, était alors visé par une vente sous contrôle de justice. L’argent de la vente a servi à payer en partie son créancier, Primatlantis capital, à qui il avait emprunté 600 000 $.

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.

Sur le même sujet