/misc
Navigation

705 millions aux étudiants!

705 millions aux étudiants!

Coup d'oeil sur cet article

Je comprends qu’ils soient fâchés, les étudiants. L’aide financière aux études dépassera le cap des 700 millions cette année. Un record.

C’est 52,3 millions de plus que l’an dernier. Il y a de quoi être furieux, y a pas à dire!

Pour les prêts, bourses, les mauvaises créances, les intérêts payables aux banques, les Québécois débourseront 705,6 M$ au profit des étudiants, indiquent les crédits budgétaires rendus publics jeudi.

On a surtout entendu parler des compressions aux pauvres universités, le paradis des primes de départ. Ou de ce que les commissions scolaires ne pourront faire avec seulement 9,3 milliards!

À l'aide financière aux études, c’est précisément 52,3 M$ qui sont ajoutés aux quelque 653 millions dépensés l’an dernier.

On donne plus aux étudiants que dans plusieurs autres missions du gouvernement. 

Pareil traitement est peut-être incomparable ailleurs au Canada mais il reste révoltant, intolérable, surtout quand le printemps arrive...

Ça justifie donc toutes ces manifestations bruyantes, et tenez-vous le pour dit: 705,6 millions, c’est de l’austérité !

C'est pourtant plus que les crédits versés en Culture (675 M$), plus que pour les Forêts, la Faune et les Parcs (450 M$), plus qu'en Environnement (150 M$), plus qu'en Économie (590 M$), etc.

Au registre de l’injustice, on note aussi que les profs, discrètement en faveur des manifestations et la plupart du temps favorables à la révolution, eh bien les profs et les fonctionnaires de l’Éducation y trouvent leur compte dans les dépenses de 2015-2016 : 1,23 milliards pour garnir leur régime de retraite. 11,4 millions de plus que l'an dernier, en toute discrétion...

L’austérité est donc d’autant plus révoltante qu’on ne la voit pas là où ça devrait faire mal...

À moins que nous nous trouvions devant un magistral mensonge. Qui servirait des intérêts politiques, bien sûr, mais lesquels? 

On devrait nous dire de quoi il en retourne exactement.

La révolution ? D'accord, mais qu'on le dise autrement que par un Fuck toute inculte...

Alors, dites-nous, cette révolution vise à donner le pouvoir à qui ? Pas aux étudiants ou aux profs? Alors à qui? À qui profite le bordel?


Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante: