/news/education
Navigation

Hausse de tarifs dans des cégeps de Québec

Hausse de tarifs dans des cégeps de Québec
Photo Le Journal de Québec, Didier Debusschère

Coup d'oeil sur cet article

Les compressions dans les cégeps auront des impacts très concrets sur les étudiants l’an prochain. Au cégep de Sainte-Foy, la facture augmentera alors que les tarifs de stationnement seront vraisemblablement plus élevés au cégep Garneau.

Le réseau collégial n’a pas été épargné par le budget Leitao déposé à la fin mars. Le manque à gagner pour l’année 2015-2016 est estimé à 40 millions $, selon la Fédération des cégeps, une somme qui s’ajoute aux 109 millions $ amputés au cours des quatre dernières années.

«C’est catastrophique», laisse tomber Carole Lavoie, directrice générale du cégep de Sainte-Foy, qui rappelle qu’environ 85 % des dépenses des cégeps sont incompressibles puisqu’il s’agit de salaires ou de coût de chauffage, par exemple.

De 109 $ à 125 $

Pour éviter de sabrer encore davantage les services offerts, la direction a décidé d’augmenter les frais chargés aux étudiants pour financer différentes mesures d’aide ou activités parascolaires. Ils passeront de 109 $ à 125 $ par session en 2015-2016. Avec l’ajout des nouvelles compressions, d’autres réductions de service devront être envisagées, ajoute Mme Lavoie.

Déjà, les services ont été amputés à la bibliothèque, les heures d’ouverture du centre sportif ont été réduites et des équipes sportives de cross-country et de volley-ball ont disparu.

Tarifs de stationnement en hausse

Au cégep de Garneau, la direction a décidé de miser sur l’augmentation des revenus pour combler le manque à gagner. Les frais imposés aux étudiants ont déjà été haussés l’an dernier, passant de 75 $ à 110 $. L’an prochain, ce sont les tarifs de stationnement qui sont dans la mire, indique la directrice générale, Denise Trudeau, qui devra jongler avec des compressions de 1,1 million $.

La décision s’inscrira dans un plan plus large de gestion des déplacements, afin de favoriser le transport collectif et à vélo, explique-t-elle. Le nombre de cases de stationnement pourrait aussi être réduit. «On est un cégep vert, on ne le sera pas à moitié», dit-elle.

Il a été impossible mercredi d’obtenir plus d’information du côté du cégep de Limoilou, où le manque à gagner s’élève à 1,2 million $ pour 2015-2016.

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.