/news/politics
Navigation

Les Québécois sont contre la grève étudiante et en accord avec l’austérité

Les Québécois sont contre la grève étudiante et en accord avec l’austérité
JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Deux tiers des Québécois désapprouvent la grève lancée par le mouvement étudiant, alors que la moitié d’entre eux endossent les mesures d’austérité, du gouvernement Couillard selon un sondage Léger, publié samedi et réalisé pour «Le Devoir».

Seulement 24 % des personnes interrogées appuient les moyens de pression mis en place par les étudiants. Toutefois, l’appui monte à 47 % chez les 18 à 24 ans.

Globalement, 66 % des Québécois sont désaccord avec la grève étudiante.

Bien que 61 % de l’échantillon se dit insatisfait du gouvernement libéral un an après son élection, une grande partie des personnes sondées sont en accord avec les mesures d’austérité qu’il propose. Ainsi, 53 % d’entre elles se sont dites favorables à l’abolition de postes dans la fonction publique et 48 % appuient la modulation des frais de garde en fonction du revenu.

«C’est une indication claire que les libéraux ont une poussée de la majorité silencieuse pour faire le “sale boulot ”», a souligné Christian Bourque, vice-président et associé principal chez Léger, en entrevue au «Devoir».

«Si les libéraux atteignent leur objectif (à l’égard de l’équilibre budgétaire), ça peut être extrêmement bénéfique pour eux», a ajouté M. Bourque.

Les ministres

D’autre part, les ministres libéraux écopent de la grogne de la population à leur sujet.

Près de la moitié des personnes interrogées (47 %) se disent insatisfaites de la gestion de la crise étudiante par le nouveau ministre de l’Éducation, François Blais, et du travail du ministre de la Santé, Gaétan Barrette (58 %).

Quelque 27 % des Québécois croient à l’atteinte de l’équilibre budgétaire dans la prochaine année, alors qu’ils n’étaient que 14 % lors du dernier sondage Léger réalisé à ce sujet en février.

Le sondage a été effectué par internet entre le 6 et le 9 avril auprès de 1002 Québécois.