/opinion/blogs
Navigation

184 profs écrivent: «Je suis aussi l’UQAM»

UQAM
Photo Le Journal de Montréal, Anne Caroline Desplanques

Coup d'oeil sur cet article

Des professeurs inquiets pour l’avenir de l’institution

La contestation étudiante, qui vise des objectifs louables de défense du système d’éducation universitaire au Québec, s’est transformée en une réelle crise institutionnelle qui affaiblit et fait mal à l’UQAM. Ces derniers jours, la mouvance contestataire s’est nourrie des actions intolérables d’une faction minoritaire d’agitateurs dont l’appartenance à l’UQAM est douteuse. Ces manifestants masqués et souvent cagoulés intimident et terrorisent étudiants, professeurs, chargés de cours et employés, vandalisent la propriété de l’université et distillent un climat de violence insupportable.

Mercredi le 8 avril, à la suite de nombreux cas de violence, d’actes d’intimidation et d’atteintes à l’intégrité matérielle et académique de l’institution, un affrontement entre policiers et la faction la plus radicale des étudiants en grève s’est terminé dans le chaos. Les coûts matériels sont importants, mais sans commune mesure avec la perte de réputation de l’UQAM.

La situation déjà explosive avait dégénéré au point où l’intégrité physique des usagers de l’université ne pouvait plus être assurée par les agents de sécurité en place. Si la décision de l’administration d’en appeler aux forces policières peut paraître exagérée pour certains, une absence d’intervention l’aurait été encore davantage.

En conséquence, nous, professeurs de l’UQAM, souhaitons faire connaître notre désaccord avec les déclarations publiques de l’exécutif du Syndicat des Professeurs de l’UQAM (SPUQ) et de sa présidente, Michèle Nevert, appuyant sans discernement les actions étudiantes, en opposition directe avec la décision de sécuriser l’espace universitaire. Nous nous dissocions du ton et de la nature des propos tenus par Mme Nevert, en particulier à l’émission du matin de Radio-Canada, au lendemain du saccage. Ces interventions font énormément de tort à l’UQAM et contribuent à amplifier le niveau de crise institutionnelle. Nous ne nous reconnaissons pas dans ces positions, apparemment prises au nom de tous les professeurs.

Nous saluons cependant l’appel au calme du syndicat lors d’un point de presse vendredi après-midi, venu tardivement à notre avis.

La réputation de l’UQAM a été fortement mise à mal, ces derniers jours. Nous réitérons notre engagement à faire rayonner la vraie UQAM, celle qui, à travers sa mission d’enseignement et de recherche, contribue à la société québécoise. La tempête financière qui agite et met en péril l’avenir des universités québécoises ne se réglera pas par le saccage de l’UQAM.

Michel Lamothe, Yves Prairie, Catherine Mounier et 181 autres professeurs de l’UQÀM

Lamothe, Michel; Mounier, Catherine; Prairie, Yves; Amaya Diego; Arcand Manon; Arsenault Paul; Aubertin-Leheudre Mylene; Audet; Barbeau Benoît; Barbecot Florent; Baron Louis; Bauer Julien; Bazoge Benoit; Beaulieu Alain; Bédard François; Bédard Michel G.; Bédard Marc-André; Beisner Beatrix; Bélanger Daniel; Bélanger, Marc; Ben Abdallah  Ramzi; Bergeron Jasmin; Bergeron Yves; Bigras Yvon; Bird David; Blanchet Jean-Pierre; Boeck Harold; Bourdeau Simon; Bourgault Steve; Bourjolly Jean-Marie; Bouzinab Kamal; Brassard Denise; Brendgen Mara R.; Burgess  Joanne; Cadoret Geneviève; Callimaci Antonello; Carrier  Serge; Cliche Anne Elaine; Coen  Alain; Contardo Vera Claudio; Cormier Denis; Coulombe Caroline; Crainic Teodor  Gabriel; Darbyshire Fiona; De Serres Andrée; De Vernal Anne; Deblock Christian; Degan Arianna; Del Giorgio Paul; Delacroix Alain; Delerue Hélène; Derry Alison Margaret; Desmarteau Robert H.; Dion Robert; Drouin Nathalie; Dubuc Réjean; Duguay  Benoît; Durazo Julian Hermann; Durif Fabien; Duval Christian; El-Baalbaki Ghassan; Faust Marie-Eve; Felteau Claude; Filiatrault Pierre; Forget Jacques; Fonseca Raquel; Fortin Pierre;  Gagnon Jean-François; Garand  Dominique; Garneau Michelle; Gauthier Pierre; Gingras Anne-Marie; Girard Éric; Giroux Jean-François; Gouspillou Gilles; Goyette Sylvain; Graf Raoul; Grenier Alain A.; Grenier Johanne; Guay Richard; Guay Alain; Hadaya Pierre; Haeck Catherine; Hamzaoui Chérif; Harvey Jean; Harvey Jean; Hobbs Brian; Hodgson Douglas; Houle, Sylvain; Jébrak, Michel; Jenabian Ali; Jolin Louis; Juneau Philipe; Jutras Sylvie; Karelis Antony; Kembel Steven; W.; Koch Wilfried; Labelle Réal; Lacroix Caroline; Lafond Julie; Landry Bernard; Langlois Michel G.; Lanoue, Nicole; Lauly, Jean-Paul; Lavoie Kim; Ledoux, Marie-Josée; Lejeune Albert; Lemay Martin; Leroux Marie-Louise; Librowicz Michel; Lussier Bruno; Macdonald Roderick; Macleod Alexander; Maguiraga Lassana; Marcotte Suzanne; Marcotte Diane; Mariette Julien; Marquis Dominique; Marsan Benoît; Marticotte François; Martin Julien; Merrigan Philip; Michaud Pierre C.; Miller  Victoria; Mishara Brian L.; Niosi Jorge; NobertYves; NoiseuxMarie-Hélène; Olleros Javier F.; PapadopoulosAndrew; Paquet Alain; Pasquero Jean; Petit Yves; Pinti Daniele; Planas Dolores; Poirier Nathalie; Prévost Jean-Guy; Prom Tep Sandrine; Radanielina  Hita Marie-Louise; Rei Walter;  Reid Luc; Richelieu André; Richer François;  Robinot  Elisabeth; Roch Alexandre; Rodier Francine; Romero Alejandro; Rouleau Isabelle; Roy Fernande; Roy Martin; Saint-Amour Dave; Sarrasin Bruno; Sarremejeanne  Jacques; Schougaard  Steen B.; Seguin Michel; Sevick Pavel; Shi Rushen; Sicotte Hélène; Simard Carolle; Sleno Lekha; Solcanu Madalina; Stevanovic Dalibor; Stevenson Ross; St-Amant Gilles; St-Onge Anik; St-Onge Benoît; St-Pierre David; Thériault Julie; Thériault Joseph Yvon; Toffoli Roy; Torlaschi Enrico; Tremblay Pierre P.; Vachon Marc-Antoine; Verreault Jonathan; Verret, Claudia; Viger Chantal; Villeneuve, Johanne; Yanni Pierre-Yves;  Zuccaro Cataldo. 


Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante: