/sports/hockey/canadien
Navigation

Des cérémonies dans la continuité

Des cérémonies dans la continuité
Photo Le Journal de Montréal, Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Le Canadien optera mercredi soir pour des présentations d’avant-match à l’image de celles qui avaient enflammé le Centre Bell dans les séries, l’an dernier.

Depuis les séries du printemps 2014, c’est l’entreprise québécoise 4U2C («for you to see») qui se charge de l’habillage visuel sur la patinoire du Centre Bell, avant la rencontre. Donald Beauchamp, vice-président communications chez le Canadien, a confirmé au Journal que la boîte était encore une fois consultante pour la nouvelle présentation des séries, cette année.

«Le thème du flambeau sera encore très présent, dit-il. Il y a aussi beaucoup de travail qui est fait par notre équipe à l’interne. Ce que nos gens à la présentation de match tentent de faire, c’est de créer une atmosphère qui va soulever les quelque 22 000 spectateurs dans l’amphithéâtre.»

Comme Le Journal l’avait annoncé il y a quelques jours, c’est Ginette Reno qui se chargera de l’interprétation de l’hymne canadien.

« Fan Jam »

Avant la rencontre d’aujourd’hui, dès 16 h, le traditionnel «fan jam» visera à rassembler les amateurs aux abords du Centre Bell. En raison de la construction importante près de l’aréna, on a déplacé l’événement sur un terrain à l’angle des rues Peel et Saint-Jacques.

Grande roue, DJ, orchestre, nourriture, coiffure, tatouage, maquillage et taureau mécanique seront sur place pendant trois heures pour animer la foule. À la terrasse du club, sur le site du «fan jam», on diffusera ensuite la partie pour les gens qui n’ont pas de billet pour le match.

D’anciens joueurs du CH seront sur place pour rencontrer les partisans.

Du côté d’evenko, on ne pouvait confirmer si l’on allait répéter l’expérience de présenter certaines parties du CH sur écran géant au Centre Bell ou au Métropolis, comme l’an dernier. «Si nous le faisons, ce sera pour un match décisif», mentionne Caroline Audet, d’evenko.