/news/society
Navigation

Une pub-choc qui a marqué l’imaginaire

15 ans après l’accident tragique de Mathieu Perron, la campagne « De héros à zéro » fait encore jaser

Projet Orange, et son guitariste Stéphane Langelier, avaient été mandatés pour écrire une chanson avec le titre De héros à zéro. «Une toune majeure», croit ce dernier.
Photo Le Journal de Québec, Jean-François Desgagnés Projet Orange, et son guitariste Stéphane Langelier, avaient été mandatés pour écrire une chanson avec le titre De héros à zéro. «Une toune majeure», croit ce dernier.

Coup d'oeil sur cet article

Convaincu que la campagne de sensibilisation «De héros à zéro» a marqué un «virage dans la société», le père de Mathieu Perron, dont l’embardée mortelle avait été filmée, admet que le battage publicitaire a tout de même contribué à garder la plaie ouverte, 15 ans plus tard.

En avril 2000, le tragique accident de voiture de Mathieu Perron avait marqué l’ensemble du Québec. Les images-chocs ont donné naissance à l’une des plus percutantes campagnes de sensibilisation de la SAAQ: «De héros à zéro». «Ç’a été un virage dans la société, croit le père de Mathieu Perron, Jocelyn. Mathieu aura quand même laissé une trace importante et peut-être instauré un changement de mentalité.»

Quinze ans plus tard, M. Perron ne regrette donc pas d’avoir rendu publiques les images, même si cette idée a «surexposé» sa famille. «Ça aide à guérir, mais ça garde la plaie ouverte en même temps.»

«De héros à zéro, je pense que ça fait partie des bons coups de la SAAQ depuis 1978, estime aussi Richard Leclerc, professeur de publicité à l’Université de Montréal, également concepteur de cette campagne. C’est le genre de publicité qui a ensuite permis au gouvernement d’avoir des lois plus rigides.»

« C’est une des publicités que je montre à mes étudiants chaque année, et la plupart s’en souviennent, ils ont été marqués. » —  Richard Leclerc, concepteur de la pub et professeur d’université

Images-chocs

En effet, qui ne connaît pas la chanson du groupe Projet Orange, De héros à zéro? Dès les premières notes, plusieurs revoient les terribles images de l’Acura blanche de Mathieu, 19 ans, qui saute un ponceau «à près de 200 km/h» avant de faire des tonneaux.

Le destin a toutefois voulu que ce soit la caméra de son père qui a permis cette campagne publicitaire. «Papa, je peux-tu prendre ta caméra?» avait demandé Mathieu cet après-midi du 14 avril 2000.

« Ce message-là, il faut toujours continuer à l’entendre. Celui qui est à la veille d’avoir son permis, qui a 16 ans aujourd’hui, il n’a pas de mémoire de ça. » — Jocelyn Perron
 

Difficile période

L’ambulancier de profession a aussi été le premier à se rendre sur les lieux de l’accident. «Je n’ai pas perdu mes moyens», explique-t-il. Mathieu lui avait même parlé lors du transport ambulancier. «Mon père pense que je ne suis pas tout’ là», relate M. Perron. Le jeune homme est finalement décédé le lendemain.

Après le décès, la longue vidéo tournée par un ami a tragiquement montré «l’erreur de jeunesse». «On l’a écoutée une fois toute la gang ensemble», dit son père. Convaincue par un enquêteur de la SQ et une agente de la SAAQ, la famille Perron a accepté de donner les images.

Mais bien qu’elle soit convaincue d’avoir fait la bonne chose pour éviter que la mort de Mathieu soit «inutile», la famille Perron appréhende toujours cette période de l’année.


Des images fortes qui collaient au slogan de la SAAQ

C’est en voyant l’accident tragique filmé sur le fait que le concepteur de la campagne publicitaire qui cherchait depuis un moment des images à accoler au slogan «De héros à zéro» a eu l’idée d’une publicité-choc et, par la suite, d’une chanson populaire.

Lors de l’accident, Richard Leclerc était à la tête d’une boîte de publicité engagée par la SAAQ pour trouver une nouvelle campagne de sensibilisation à sortir en septembre. «Pour moi, ç’a été instantané, ç’a été mon premier feeling

Or, le slogan «De héros à zéro» était déjà entre ses mains à la suite d’un concours organisé plus tôt dans l’année. Ainsi, le triste destin de Mathieu s’emboîtait parfaitement avec le slogan.

Pendant que la SAAQ proposait l’idée à la famille Perron, de son côté, M. Leclerc a demandé l’aide de la direction de la chaîne Musique Plus pour que la campagne fasse l’objet d’une chanson.

Projet orange

En pleine ascension, le groupe Projet Orange, qui lançait justement son nouveau disque dans les studios de Musique Plus, a été mandaté pour écrire une chanson avec le titre «De héros à zéro».

Le groupe a ainsi eu accès à toutes les images de l’accident pour s’inspirer. «Ça, ce n’était pas chic. C’était la jeunesse, mais ils étaient fous», se souvient Stéphane Langelier, guitariste de Projet orange à l’époque.

La mélodie, déjà écrite, était alors toute désignée. «La toune est rapide, mais il y a ce paradoxe-là. C’est une toune pour rouler, mais ton cerveau dit faut que tu sois prudent», explique-t-il.

Le texte a été composé par le chanteur la nuit précédant la rencontre avec la SAAQ et, finalement, il est «écœurant», croit le guitariste. «Une toune majeure», selon lui.

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.