/opinion/columnists
Navigation

Bains dans les CHSLD : tout s’explique!

Mais fallait le dire plus tôt, monsieur le ministre!

Coup d'oeil sur cet article

J’ai lu la nouvelle trois fois, pour être sûr que je n’avais pas halluciné.

Le ministre Barrette a dit que son gouvernement n’adoptera pas une norme prévoyant deux bains par semaine pour les résidants de CHSLD, car (attachez votre tuque avec de la broche, ça décoiffe) « certaines personnes âgées qui souffrent d’un déficit cognitif important ont peur de l'eau et ne peuvent recevoir un bain à moins de recourir aux tranquillisants... »

Pas de farce, c’est ce que le ministre a déclaré.

Sans rire, en plus.

UNE EXCELLENTE RAISON !

Et moi qui croyais qu’on ne donnait pas de deuxième bain par manque de temps ou de personnel !

Non, non, c’est parce que certains vieux ont peur de l’eau...

Ahhhhh ! Tout s’explique ! C’est clair comme de l’eau de roche, maintenant !

Mais fallait le dire plus tôt, monsieur le ministre !

Et si on donne des rôties de la veille réchauffées au four micro-ondes, c’est parce que certains vieux sont allergiques à la bonne bouffe, j’imagine ?

Ils ne supportent pas le pain frais ?

Il faut que leur toast soit molle, à cause de leurs dents ?

Tiens, une idée : pourquoi on ne passerait pas leurs rôties au mélangeur ? Pourquoi on ne passerait pas TOUTE leur bouffe au mélangeur, tant qu’à faire ?

Un verre de légume, un verre de viande, un verre de gâteau, même pas besoin de sortir les ustensiles ni de mettre une nappe...

TOURNER LES COINS RONDS

Non, mais soyons sérieux...

C’est tout ce que le ministre a trouvé pour expliquer qu’on ne changera pas les normes d’hygiène dans les CHSLD ?

La peur de l’eau ?

Voyons, les préposés ne sont pas caves, ils ne donneront pas des bains aux personnes qui ont peur de l’eau, tout comme ils ne donneront pas des pinottes aux personnes allergiques aux arachides !

Il suffit d’avoir une petite liste à côté du bain : « Pas de bain pour Georgette et Léo... »

Pas besoin de mettre sur pied un méga système informatique de 16 millions de dollars pour partager ces informations !

Une feuille 8 ½ X 11, un crayon à mine, et le boulot est fait.

Hallucinant...

Dans un reportage de La Presse, j’ai lu que les préposés qui donnent des bains au noir dans les CHSLD prennent leur temps et savonnent le moindre recoin pour s’assurer que leurs clients trouvent l’expérience agréable et sortent leur cash la semaine prochaine.

Alors que lorsqu’ils donnent le bain hebdomadaire gratuit, ils font ça à la va-vite et tournent les coins ronds...

Bel exemple de compassion.

RAPPELEZ LES SŒURS !

Quand on lit ce genre de choses, on s’ennuie du temps où les religieuses s’occupaient des hôpitaux.

Oui, il y avait des crucifix sur les murs, mais entre vous et moi, je préfère voir un chapelet ou un scapulaire qu’un malade dans une couche sale.

C’est bien beau, pointer le gouvernement du doigt dès que quelque chose va mal, mais il y a un truc qu’aucun État, même le plus riche et le plus généreux, ne peut donner à ses citoyens.

Une boussole morale. Le sens du devoir.

Ça, aucune convention collective ne peut l’encadrer...