/entertainment/shows
Navigation

Les artistes célèbrent le droit de vote des femmes

Le spectacle Les Voix du 75e avait lieu aujourd'hui au Capitole

Toutes de bleu vêtues, trois générations de femmes, Valérie Carpentier, Jasmine Cantin, sept ans, et France Castel ont ouvert la soirée avec Le rendez-vous.
photo daniel mallard  Toutes de bleu vêtues, trois générations de femmes, Valérie Carpentier, Jasmine Cantin, sept ans, et France Castel ont ouvert la soirée avec Le rendez-vous.

Coup d'oeil sur cet article

Des discours convaincants, parfois choquants, des témoignages inspirants et des prestations musicales enlevantes... Plusieurs artistes et personnalités, de toutes les générations et allégeances politiques, ont fait leur devoir de mémoire, aujourd'hui, au Capitole, pour célébrer le 75e anniversaire du droit de vote des femmes.

Le plus grand moment de la soirée fut sans aucun doute le discours de Lise Payette, qui souhaite, cet été, mettre sur pied un sommet des femmes qui durera deux jours. Elle veut établir un plan à suivre pour en venir à l’égalité hommes femmes, qu’elle souhaite remettre à chaque chef de parti politique.

«Nous n’avançons plus, a martelé l’ambassadrice. Nous régressons. Nous perdons des services que nous avions réclamé depuis longtemps. (...) Le gouvernement libéral, une fois élu, a agi comme un gouvernement conservateur. (...) On tolère les femmes en politique, mais on ne les accepte pas. Elles font de la figuration.»

L’animatrice Mitsou s’est même laissée aller en chantant quelques paroles de Bye bye mon cowboy.
photo daniel mallard 
L’animatrice Mitsou s’est même laissée aller en chantant quelques paroles de Bye bye mon cowboy.

Mitsou et Mélanie Maynard ont brillamment animé une soirée festive, devant un Capitole rempli. Symboliquement, le spectacle avait lieu 75 ans jour pour jour après que le projet de loi eut obtenu la sanction du Conseil législatif.

C’est un spectacle de variétés de grande qualité, sous la direction musicale de Scott Price, qu’avaient concocté les organisatrices Flavie Renouf Payette, petite fille de Lise Payette, et Martine Desjardins.

Touche d’humour

Mélanie Maynard a ajouté beaucoup d’humour à l’événement en s’interrogeant, entre autres, sur sa définition du féminisme. «Aujourd’hui, on a le droit de voter et de divorcer. J’ai profité des deux!» a-t-elle lancé, déclenchant les rires.

 Marcel Sabourin est un des seuls hommes qui est monté sur scène, outre Paul 
Piché et les musiciens.
photo daniel mallard 
Marcel Sabourin est un des seuls hommes qui est monté sur scène, outre Paul Piché et les musiciens.

Côté musique, la bombe de scène Gaya Michel Élie (La Voix III) a enflammé les planches du Capitole avec la chanson Ave Cesaria. Hilarante, Véronique Claveau s’est présentée sur scène en personnifiant Céline Dion. Elle a transformé S’il suffisait d’aimer en S’il suffisait de voter.

Femmes inspirantes

Durant la soirée, Mitsou a présenté des femmes inspirantes qui ont «défoncé des portes» dans la société, qui ont livré des discours du haut des loges.

La jeune André-Yanne Parent, d’origine micmaque et acadienne, a reçu une ovation pour ses propos sur la lutte pour la dignité, tout comme Fatima Houda-Pépin, à qui on doit la statue de bronze en hommage aux suffragettes qui ont milité pour le droit de vote, située à l’extérieur de l’Assemblée nationale.

Avec l’humour et la verve qu’on lui connaît, le comédien Marcel Sabourin s’est également immiscé dans la soirée. En deuxième partie, la femme d’affaires Danièle Henkel, Paul Piché et Florence K se sont joints à la fête.

 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.