/lifestyle/food
Navigation

Joël Robuchon ouvrira un restaurant au Casino de Montréal

Joël Robuchon ouvrira un restaurant au Casino de Montréal
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Comme l'avait annonce Le Journal lundi, la nouvelle voulant que chef français Joël Robuchon s'installe à Montréal se confirme.

Après Hong Kong, Paris, Las Vegas, Shanghaï, Londres, New York, Mumbai, Genève et Miami, le chef français Joël Robuchon investira le Casino de Montréal.

Selon ce qu’a appris Le Journal, le chef de renommée mondiale devrait ouvrir un restaurant au Casino de Montréal.

L’annonce devrait être faite par le Casino dans les prochains jours, avec un dévoilement du menu.

Joël Robuchon ouvrira un restaurant au Casino de Montréal
Joël Robuchon
Joël Robuchon ouvrira un restaurant au Casino de Montréal
Joël Robuchon
Joël Robuchon ouvrira un restaurant au Casino de Montréal
Joël Robuchon
Joël Robuchon ouvrira un restaurant au Casino de Montréal
Joël Robuchon

Un parcours impressionnant

Né en 1945 dans la région de Poitiers, en France, Joël Robuchon a rapidement pris d’assaut les cuisines du monde entier pour y faire valoir une cuisine méticuleuse et raffinée, notamment en Asie, où il bénéficie d’un statut de star. Ses plats font preuve de saveurs délicates et d’un esthétisme alléchant.

En plus d’être lauréat de plusieurs prestigieux titres, dont Meilleur Ouvrier de France (1976), Chef de l’année (1987) et Cuisinier du siècle (1990), Robuchon est également le chef qui détient à ce jour le plus d’étoiles Michelin, soit 28.

Joël Robuchon ouvrira un restaurant au Casino de Montréal
Joël Robuchon
Joël Robuchon ouvrira un restaurant au Casino de Montréal
Joël Robuchon

L’empire culinaire de Joël Robuchon se divise en deux types d’adresses bien distinctes : soit les Restaurants et les Ateliers. C’est une adresse de type Atelier, c’est-à-dire plus accessible et conviviale que ses autres propriétés, qui devrait ouvrir à Montréal. La construction se déroulera au cours des prochains mois.

Partagé entre ses multiples restaurants, le chef devrait mettre sur pied une brigade de cuisiniers locaux qui devront suivre ses directions. Des visites ponctuelles et surprises devraient être à son agenda afin d’assurer la qualité des plats servis. Une entente de partenariat aurait été conclue à cet égard avec l'Institut du tourisme et de l'hôtellerie du Québec.