/opinion/columnists
Navigation

Pour aider un lecteur

Coup d'oeil sur cet article

Je m’adresse à celui qui disait ressentir des douleurs abdominales dès qu’il entrait dans son appartement. Contrairement à ses dires, je ne crois pas que le phénomène soit conséquent à un mauvais sort qu’on lui aurait jeté. Je le mettrais plutôt sur la piste du compteur intelligent qu’Hydro-Québec a peut-être installé chez lui.

Comme plusieurs histoires lues sur Internet, je suis moi-même victime des effets néfastes sur ma santé des fortes ondes électriques émises par le mien. Cet avis s’adresse à tous ceux à qui on a déjà installé un compteur intelligent: La vigilance est de rigueur.

David B. le bon citoyen

Vous avancez là une vérité scientifique qui prête à interprétation. Un scientifique américain du nom de Carpenter, persiste à dire que l’état de la recherche nous permet d’affirmer que les compteurs-émetteurs de radiofréquences peuvent constituer un risque pour la santé. Alors que Santé-Canada et Hydro-Québec affirment que non, puisque le téléphone cellulaire émet 13 fois plus d’ondes que le compteur, et le micro-onde, 40 fois plus. Et pourtant, on ne se prive ni de l’un ni de l’autre, et on n’entend jamais personne tenter de nous convaincre de se départir de ces deux outils si utiles dans nos vies quotidiennes. Qui croire?