/lifestyle/beautyfashion
Navigation

Une professeure de yoga avec un surplus de poids veut faire changer les standards de beauté

Une professeure de yoga avec un surplus de poids veut faire changer les standards de beauté
Jessamyn Stanley

Coup d'oeil sur cet article

Jessamyn Stanley n’est pas comme les autres. En plus d’être queer, la femme de 27 ans cherche à faire changer les standards de beauté qui entourent les professeurs de yoga.

Professeure de yoga Bikram depuis 2011, Jessamyn Stanley n’entre pas dans les stéréotypes habituels que l’on attribue aux enseignants d’activité physique. Si ses courbes généreuses peuvent être interprétées comme de la malnutrition ou un manque de sport, il s’agit plutôt du contraire. La femme de Caroline du Nord se dit en forme et en santé.

Une professeure de yoga avec un surplus de poids veut faire changer les standards de beauté
Jessamyn Stanley

«Nous vivons dans une société où l’on nous entraîne à penser que le surplus de poids est mauvais et que les gens vont vous juger si vous en souffrez», explique-t-elle au magazine Nylon.

Son corps tout en rondeur ne l’empêche pas de réaliser ses rêves, au contraire!

«C’est intimidant de donner des cours à des femmes qui ont un corps plus «yoga» que moi. Mes élèves aspirent à avoir une telle taille plutôt que de s’en inspirer. Ce n’est pas vraiment ce que le yoga devrait susciter chez les gens. Le point de cette pratique est de brûler toutes les parties de nos vies qui se sont construites au fil des ans et qui ne comptent pas. De reprendre le contrôle de son corps et de notre esprit, peu importe notre type de physique», renchérit Jessamyn. 

Une professeure de yoga avec un surplus de poids veut faire changer les standards de beauté
Jessamyn Stanley
Une professeure de yoga avec un surplus de poids veut faire changer les standards de beauté
Jessamyn Stanley
Une professeure de yoga avec un surplus de poids veut faire changer les standards de beauté
Jessamyn Stanley