/news/currentevents
Navigation

[VIDÉO] Arrivée controversée en autopatrouille à son bal de finissants

Coup d'oeil sur cet article

LAVAL | L'arrivée spectaculaire d'un étudiant à son bal de finissants à bord d'une autopatrouille vendredi dernier a fait réagir à Laval.

Sur une vidéo obtenue par TVA Nouvelles, on peut notamment voir le véhicule sirènes hurlantes et tous gyrophares allumés brûler un feu rouge et déposer le jeune homme devant la salle où se déroulait la fête.

Des images montrent aussi l'étudiant du Collège Laval et son père en uniforme, avec son arme de service sur lui, poser ensemble devant la voiture.

«Nous avons eu connaissance de la vidéo. Ça a été montré à nos supérieurs et je peux vous confirmer qu'il y a une enquête administrative qui a été déclenchée depuis que nous avons reçu les images hier», a indiqué mercredi un porte-parole du Service de police de Laval.

«Le policier en question va être rencontré dans les prochains jours pour connaître sa version des faits.»

Selon des informations obtenues par TVA Nouvelles, le policier était en congé vendredi dernier.

Il aurait demandé la permission à ses supérieurs d'emprunter une des autopatrouilles, une permission qui lui aurait été accordée.

Manque de jugement?

Certaines personnes s'interrogent sur les capacités de jugement de ce parent d'élève. C’est le cas de Félix Pinel, professeur à la Polyvalente Deux-Montagnes. «Les citoyens sont en droit de s'attendre à ce que l'argent qu'ils dépensent en taxe et en impôts soit utilisé de façon judicieuse par des gens qui ont un bon jugement», a-t-il dit.

«Ici, c'est la question du jugement qui est en cause, tant du côté du service de police que du policier lui-même», a-t-il ajouté.

«Quand on brûle un feu rouge, même si on est policier, il y a un risque d'accident, a ajouté François Paquet, formateur à la Fédération des comités de parents du Québec. Les gens qui vous voient arriver les clignotants ils s'énervent. Les conducteurs en avant peuvent paniquer, ça peut causer un accident.»

Pour le policier à la retraite Jean-François Brochu, il va falloir que le Service de police de Laval justifie l'utilisation du véhicule dans cette situation exceptionnelle.