/world/middleeast
Navigation

Le groupe État islamique décapite 12 rebelles syriens près de Damas

Coup d'oeil sur cet article

BEYROUTH - Le groupe État islamique (EI) a décapité 12 hommes présentés comme membres de groupes rebelles rivaux dans la région de Damas, selon une vidéo diffusée jeudi.

Les images de ces décapitations sortent sur des sites jihadistes 48 heures après la diffusion d’une vidéo montrant l’exécution particulièrement cruelle de 16 hommes présentés comme des «espions», dont certains meurent noyés dans une cage plongée dans une piscine.

La vidéo diffusée jeudi comprend la «confession» de certaines des 12 victimes, dont trois disent être membres de Jaïsh al-Islam, l’un des principaux groupes rebelles dans la région de Damas, et un quatrième du Front Al-Nosra, branche syrienne d’Al-Qaïda.

Vêtus d’une tenue orange, les 12 hommes, que l’EI affirme avoir capturés lors d’une bataille, sont menés en ligne dans le désert où ils sont égorgés puis décapités. Ils ne portent pas de barbes, bien qu’ils disent appartenir à des groupes rebelles islamistes, ce qui laisse penser que les jihadistes les ont rasés en signe d’humiliation.

L’EI utilise ce genre de vidéos, aux images léchées et en partie tournées en vue aérienne, comme outil de propagande et de recrutement, ainsi que pour terroriser les populations des territoires qu’il contrôle en Syrie et en Irak.