/news/health
Navigation

Une gomme à mâcher énergisante inquiète

Le pharmacien Georges-Étienne Gagnon aimerait que les produits comme le Chewpod soient mieux contrôlés pour la consommation, notamment auprès des jeunes.
Photo Le Journal de Montréal, Marie-Ève Dumont Le pharmacien Georges-Étienne Gagnon aimerait que les produits comme le Chewpod soient mieux contrôlés pour la consommation, notamment auprès des jeunes.

Coup d'oeil sur cet article

La venue sur le marché d’une gomme à mâcher qui offre des effets semblables à ceux des boissons énergisantes inquiète grandement les spécialistes de la santé.

«Je suis profondément préoccupé par les conséquences que peut amener ce genre de produit s’il est mal utilisé ou mélangé à des boissons énergisantes ou de l’alcool. On pourrait se retrouver avec des problèmes cardiaques ou des morts, le risque est réel», s'alarme le pharmacien Georges-Étienne Gagnon.

Le produit appelé Chewpod se retrouve en vente libre sur les tablettes de nombreux dépanneurs et pharmacies du Québec depuis mars dernier.

Comme une gomme, il ne suffit que de le mâcher pendant cinq minutes pour libérer les ingrédients actifs.

«La technologie brevetée que l’on utilise permet un mode d’absorption buccal qui empêche le produit d’aller dans le foie. Il y a aussi moins d’ingrédients que dans les boissons énergisantes», explique Marc Purcell, docteur en biophysique et président de l’entreprise Khlôros, située à Québec, qui a élaboré le Chewpod.

Format attirant

Il existe trois variétés différentes selon l’effet recherché. Il y a celui pour la concentration et l’éveil, un pour l’énergie et l’endurance et un autre pour la récupération et le sommeil.

La tablette, qui est d’une forme semblable à celle d’un paquet de gomme, contient huit Chewpod et se vend environ cinq dollars. Les comprimés pour l’énergie et l’endurance contiennent 50 mg de caféine et de taurine chacun, ainsi que du guarana. Comme il est conseillé d'en prendre deux à la fois (pour un maximum de 3 fois par jour), c’est plus de caféine, mais beaucoup moins de taurine que dans la boisson Redbull.

«La combinaison des trois produits (caféine, taurine et guarana) donne beaucoup de stimulant au système nerveux central. On peut créer une certaine dépendance et on connaît encore trop peu les effets à long terme du guarana et de la taurine», s’inquiète le Dr Martin Juneau, cardiologue et directeur de la prévention à l'Institut de cardiologie de Montréal.

«C’est facile à transporter. Tu n’as pas à en acheter à gros prix dans les bars, contrairement aux boissons. On peut en prendre à n’importe quel moment et c’est plus discret qu’une canette. On peut aisément multiplier les occasions», dénote Paul Boisvert, docteur en kinésiologie.

Les couleurs vives de l’emballage, la promesse de meilleures performances ou d’éveil prolongé et l’association à des événements sportifs en font le trio parfait pour attirer les jeunes.

Naturel

L’inscription «produit de santé naturel» approuvé par Santé Canada sur le paquet crée aussi un faux sentiment de sécurité, selon l’Association de la santé publique du Québec. «L’arsenic aussi est naturel et on n’en consomme pas tous les jours», fait remarquer le porte-parole Yves Jalbert.

Mais le créateur de Chewpod assure que son produit s’adresse à un public averti et est plus sûr qu’une boisson énergisante. «Je ne vois personne prendre 10 Chewpod. C’est moins facile d’en prendre en grande quantité qu’un liquide, et comme c’est mentholé, ce n’est pas agréable avec l’alcool», assure M. Purcell.

Que contiennent les Produits énergisants