/entertainment/comedy
Navigation

6 questions à Richardson Zéphir

<b> Richardson Zéphir</b>
Photo courtoisie Richardson Zéphir

Coup d'oeil sur cet article

À quoi peut-on s’attendre de la soirée Blackman and Friends ?

C’est un spectacle un peu à la manière de Pimp My Ride. Je refais les meilleurs numéros de Blackman, mais en chanson, avec cinq musiciens. C’est la même chose pour mes invités. On re-pimp leurs numéros avec le groupe Une toune par jour.

Comment as-tu choisi tes invités ?

J’ai choisi des invités qui avaient des numéros d’humour musical qui m’ont épaté durant l’année. Il y a également la chanteuse Valérie Daure, qui m’avait beaucoup épaté à La Voix en 2014. Sa voix ajoute beaucoup de puissance au spectacle.

Comment est né le personnage de Blackman ?

Blackman est un personnage inventé par Marie-Lise Chouinard, que j’ai incarné dans sa web-série Les Aventures de Thierry Ricourt. Marie-Lise m’a ensuite fortement recommandé de reprendre le personnage en humour et elle m’a aidé à l’adapter pour la scène.

Comment as-tu eu l’idée d’allier l’humour et la musique dans ton spectacle ?

Je suis un amoureux de musique et de Karaoké. J’aime aussi essayer d’offrir des spectacles différents au public. La musique dit ce que les mots sont incapables de dire. Comme le dit Blackman , «la musique, c’est magique».

Qu’est-ce qui différencie le Zoofest des autres plateformes pour humoristes ?

C’est un laboratoire où l’on peut proposer plusieurs concepts nouveaux et surtout différents de ce qu’on peut faire durant l’année. Le plus beau dans tout ça, c’est que le public de Zoofest aime les concepts.

Où pourra-t-on revoir Blackman après le Zoofest ?

Je suis en train de développer un concept humour et musique avec Blackman et les musiciens d’Une toune par jour pour cet automne, et je suis également en train d’écrire un web-série avec le Blackman.

Blackman and Friends and the Houseband Jazz Comedy Night, jusqu’au 31 juillet à l’agora Hydro-Québec de l’UQAM. Pour les représentations: www.Zoofest.com