/misc
Navigation

Des calibres méconnus

brulotte
Collaboration Les calibres .45-70, 7 mm-08 et .260 sont de plus en plus populaires et appréciés par les chasseurs québécois.

Coup d'oeil sur cet article

Depuis quelques décennies, les chasseurs favorisent des calibres vedettes au détriment de certains autres, tout aussi efficaces et ayant déjà fait leurs preuves.

Depuis quelques décennies, les chasseurs favorisent des calibres vedettes au détriment de certains autres, tout aussi efficaces et ayant déjà fait leurs preuves.

On a graduellement vu des armes telles que les .30-06, .270, .308, .30-30 et .303 céder leur place à de nouveaux venus comme les .300 WSM, .270 WSM, 300 Ultra Mag, .243, etc.

Lors d’un entretien avec Alexis Sarrazin, représentant des ventes pour l’Agence Gravel, ce dernier m’a expliqué qu’il y a une recrudescence depuis un certain temps pour des versions oubliées ou plus spécialisées.

Force de frappe

Développée en 1873, par le gouvernement Américain, pour des besoins militaires, la .45-70 s’est surtout démarquée pour la chasse au bison durant la conquête de l’Ouest.

Son nom découle de la taille de son boulet et de la charge, qui, à l’époque, était de 70 grains de poudre noire.

De nos jours, un modèle comme la Marlin 1895 est un bon exemple de la modernisation de cette arme. Les nouvelles technologies utilisées pour développer les charges permettent aux lourdes ogives de 250 à 405 grains, de voyager à des vitesses de plus de 1800 pieds à la seconde.

La .45-70 s’avère très performante à courte et moyenne portée pour des grands gibiers comme le grizzly, l’ours noir, le chevreuil dans les boisés denses et l’orignal à la chasse fine.

Étonnant

La 7 mm-08 est considérée comme une grande classique pour le cerf de Virginie par les chasseurs des provinces de l’Ouest et ceux des États-Unis.

Ce qui a contribué à sa popularité, c’est son faible recul, la planitude de sa balistique et sa force de frappe appréciable de 1350 pi/lb, à une longue distance de 500 verges.

Elle a été mise sur le marché en 1980 par la firme Remington, pour les plateformes 788, 700 et, plus récemment, pour le Model Seven. Selon Alexis, il s’agit d’un choix judicieux pour les femmes et les enfants, ainsi que pour les adeptes qui craignent un recul trop fort. Il convient parfaitement pour la plupart des cervidés.

Compromis

La .260 Rem est un dérivé de la fameuse .308, reconnue mondialement pour sa justesse. Elle projette un boulet de .264 millièmes de pouce, pesant entre 120 et 140 grains, à une vitesse de plus de 2850 pi/seconde.

L’énergie développée par cette carabine est suffisante pour intercepter tous nos grands gibiers jusqu’à une distance de 300 verges. La trajectoire rectiligne de ses ogives, reconnue pour leur stabilité, dont le poids est supérieur aux réputées .243, a permis à ce calibre de se tailler une place de choix auprès des tireurs à longue portée, recher­chant une précision notable.

Chambrées dans des armes de dimensions généralement plus petites et plus légères, affichant un faible recul, elles conviennent parfaitement aux amateurs moins corpulents ou aux adeptes de chasse fine.

Brèves

Une succulente recette

Ceviche de doré aux suprêmes d’orange

Big walleye isolated on a white background
Daniel Thornberg - Fotolia

Pour vous aider à savourer encore plus vos prises fraîches, voici une recette de Marie-Noël Hamelin, chef exécutif chezLe 7esel… et chef privé et traiteur à Grand-Remous, en Outaouais.

Ingrédients

  • 2 filets de doré frais (conservés sur glace)
  • 30 ml (2 c. à s.) d’huile d’olive extra-vierge
  • 2 oranges de type Navel taillées en suprêmes
  • Le jus d’une orange
  • Le jus et le zeste d’une lime
  • 15ml (1 c. à s.) de miel
  • 45 ml (3 c. à s.) de vodka ou de gin
  • Sel de mer et poivre du moulin (au goût)
  • Quelques feuilles de menthe fraîche taillées grossièrement

Préparation

  1. Mélangez l’huile, le jus d’orange et de lime, le zeste, le miel et la vodka. Assaisonnez et mettez de côté.
  2. Sur une planche, taillez de très fines tranches de doré et déposez-les dans une assiette posée sur un récipient rempli de glace.
  3. Versez la sauce aux agrumes et laissez mariner de 2 à 3 minutes, sans plus, pour que le doré ne cuise pas avec l’acidité des agrumes. Parsemez le tout de suprêmes d’orange et de menthe. Dégustez immédiatement en entrée ou en amuse-bouche.

Pour 4 à 6 personnes