/entertainment/opinion/columnists
Navigation

Ze french don’t speak french

Coup d'oeil sur cet article

Pour la St-Jean, dans ma chronique L'anglais envahissant, je vous ai parlé de l'invasion de l'anglais au Québec, avec des noms d'entreprises ou de commerces comme SmoothMeals, CookIt, JolieSoul.

Pour la St-Jean, dans ma chronique L'anglais envahissant, je vous ai parlé de l'invasion de l'anglais au Québec, avec des noms d'entreprises ou de commerces comme SmoothMeals, CookIt, JolieSoul.

Vous avez été nombreux à m'écrire en me disant qu'à ce chapitre, les Français étaient parfois pires que nous. You know what? Je viens de passer trois semaines au pays de Johnny Hallyday et c'est fou comme ils sont obsédés par l'english.

LIBERTÉ, ÉGALITÉ, STUPIDITÉ

Dans la patrie de Molière, on speak ze english à tous les deux mots. Le plus drôle, c'est qu'en plus, nos cousins sont le plus souvent incapables de prononcer ces mots anglais dont ils parsèment leur quotidien.

Ça commence à l'aéroport. La navette s'appelle EasyBus. Hé les amis, ce qui serait vraiment easy, ce serait de trouver un nom français pour votre bus!

Nos cousins ont peut-être une Académie française. Mais ça donne quoi si chez eux, une compagnie de réparation de pare-brise s'appelle Carglass, un magazine s'appelle The good life et l'autre SoCiety, et un commerce de vélos électriques se nomme Electric move?

Paris a décidé d'offrir des pianos publics sur lesquels tout le monde peut jouer. Le nom de la campagne? Play me I'm yours.

Après quelques jours dans la capitale, je me suis dit que les Parigots étaient victimes d'un phénomène de mode. Ben non, c'est pareil partout. Dans le train qui m'emmenait vers le sud, dans le wagon restaurant, on me propose le «menu daily». Bordel, «menu du jour» ça ne faisait plus l'affaire? Pour les enfants, on offre un «goûter kids». Du grand n'importe quoi.

À Aix-en-Provence, sur la plus belle place de la ville, on trouve un chouette resto qui s'appelle Simply Food. Ben, si c'est aussi simple que ça, pourquoi tu ne le dis pas en français?

À Biarritz, le festival de moto, art, musique et surf s'appelle Wheels ans Waves. Un peu partout en France on trouve des restos Bagelstein qui offrent des «old fashioned home made bagel». Là-bas, les restos nous offrent de la «vietnamese urban food», des «coco paradise», un resto au bord de l'eau s'appelle My boat et une fruiterie est baptisée Cosy Fruits.

Mais je pense que ce sont les publicités qui sont le plus surprenantes. La loi 101 n'a plus de dents au Québec, mais elle aurait carrément perdu son dentier en France. La pub pour la Haagen-Dazs affiche en grosses lettres : «Real ice cream is inside».

Quand on se promène dans les rues de Paris, on aperçoit une pub de glaces: «Êtes-vous pink ou black» (ce qui signifie framboise ou chocolat). Quand j'ai vu l'annonce des opticiens Krys, je me suis dit que j'avais besoin d'une nouvelle paire de lunettes. Leur slogan est : «L'émotion Made in France».

Et dans la pub télé pour le poulet frit KFC, on propose une offre spéciale sur les «buckets» de «wings».

On a l'impression que leurs pubs sont faites par Lisa Leblanc­­!

ZE CRAZY FRENCH

On me vante les mérites de l'eau Évian avec le slogan: «Live young». Pour les condoms Durex, le slogan est: «Love sex». Pourquoi pas «Love French», les amis?

Pour Schweppes, le slogan est : «What did you expect?».

What did I expect ? Je m'attendais à ce qu'en France, on parle français. C'est fou non?