/misc
Navigation

Restaurant Day : le super party de ruelle 2.0

Restaurant Day : le super party de ruelle 2.0

Coup d'oeil sur cet article

Dimanche dernier  (le 16 août), du monde que je connais tenaient leur « restaurant d’un jour » dans le cadre du Restaurant Day, alors j’y suis allée. J’avais appris seulement quelques jours auparavant en quoi consiste au juste le Restaurant Day, grâce à cet article paru dans Le Journal de Montréal. En un mot, Restaurant Day permet à qui le veut de s’improviser restaurateur d’un jour. L’évènement se tient quatre fois par an. Le concept, né à Helsinki en Finlande en 2011, s’est rapidement répandu un peu partout dans le monde. Et il paraîtrait que Montréal est la seconde ville en importance en ce qui concerne l'adhésion à cet événement. Pas de quoi être trop surpris : les Montréalais ne sont, au départ, pas trop difficile à  se faire convaincre d’embarquer dans un bon « party» de ruelle...

Et donc, l’ami que j’ai croisé vendredi m’a indiqué que, avec d’autres, il tiendrait un bar à huîtres le prochain dimanche, dans la ruelle entre les rues Durocher et Hutchison, juste au sud de Fairmount, et en bordure d’Outremont. Pour pouvoir m’y rendre, j’ai trouvé tous les détails grâce à l’application iPhone, étonnamment bien faite : non seulement on y retrouvait la carte de tous les restaurants éphémères pour la journée, mais, une fois qu’on choisissait un endroit, on se faisait proposer des itinéraires en transport en commun. (Vu qu’on était quatre, on y est allés en auto. Mais à un ou deux, le transport en commun aurait valu la peine. 

Le restaurant de mes amis, donc, s’appelait le S&J Oyster Bar. On pourrait s’en douter d’après le nom : il y avait entre autres des huîtres au menu... On proposait aussi des gazpachos un peu spéciaux, et, pour boire, de la limonade maison, du champagne, et des mint juleps...  On pouvait déguster le tout (moyennant finance, bien sûr), sur des tables recouvertes de petites nappes à carreaux bleus et blancs, sous les banderoles et les ballons qui étaient installés là pour l’occasion. Si je m’étais déplacée juste un peu plus au sud, si j’en crois l’application, j’aurais pu déguster de la nourriture thaï.

Et, un peu au sud encore, près de la statue de Georges-Étienne Cartier dans le parc Jeanne-Mance, tout un assortiment de recettes végétariennes... Et ce ne sont que quelques-uns de la quasi-centaine de restaurants éphémères qui ont vécu à Montréal cette journée-là.

Pour le S&J Oyster Bar, c’est dans la ruelle juste derrière l’appartement de Stéphane, l’un des instigateurs, que l’action se déroulait. Il y avait là plein de gens de son réseau de connaissance, en plus de gens du voisinage. Pas le choix de l’impliquer, d’ailleurs, le voisinage : Stéphane ma raconté que, deux semaines auparavant, il avait distribué par les portes un petit prospectus, afin d’aviser tous les voisins qui jouxtent la ruelle. Son voisin immédiat, un juif hassidique, l’a interpellé la veille, alors qu’il était en train de décharger des caisses d’huîtres : « I saw your flyer. That’s fine. You can use my backyard. »

À date, pas grand-monde ne semble y trouver à redire. Même pas les restaurateurs des environs. En ce qui nous concerne, comme nous étions aussi passés acheter quelques croissants à La Croissanterie, une institution dans le quartier, nous avions décrit au patron ce qui se passait à proximité. Il est passé faire un tour, intrigué de voir comment se débrouillaient des restaurateurs en herbe... Ce qui lui a permis de croiser plusieurs de ses clients réguliers, évidemment.

Et vous, aviez-vous entendu parler du Restaurant Day ? Qu’en pensez-vous ? Y avez-vous déjà participé ? Pensez-vous éventuellement vous transformer en restaurateur d’un jour ?