/news/politics
Navigation

La FECQ souhaite une meilleure mobilité étudiante

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY – La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) demande au gouvernement du Québec de favoriser l’établissement des jeunes en région, notamment en mettant sur pied un programme de mobilité étudiante interrégional et en fournissant au moins 2,28 millions $ aux Forums jeunesse régionaux.

Réunies au Cégep de Chicoutimi dans le cadre du 82e congrès de l’organisation, les associations étudiantes membres de la FECQ estiment que les cégeps sont un des instruments clés pour retenir ou attirer les jeunes en région.

«Le réseau collégial est un excellent modèle qui a fait ses preuves en matière de développement régional. Pour nous, le développement des cégeps est intimement lié au développement de la jeunesse en région», a dit Antoine Côté, président de la FECQ, par communiqué, dimanche.

Toutefois, «sur le terrain, on constate quotidiennement que la situation de certains cégeps est précaire», a expliqué le président de la FECQ pour justifier les propositions de son organisation.

Pour contrer la baisse de la clientèle dans certains cégeps, la FECQ veut que le gouvernement finance l’implantation d’un programme qui permettrait à des étudiants de grandes villes d’aller faire une partie de leurs études en région.
Antoine Côté a soutenu que les cégeps sont cruciaux parce qu’ils constituent parfois la seule possibilité d’atteindre le niveau postsecondaire en région.