/news/health
Navigation

Des millions de dossiers à numériser au CHU de Québec

15 mois et 3,6 M$ nécessaires pour accomplir la tâche

Au CHU de Québec, la numérisation des dossiers patients permettra de libérer de l’espace, comme ici à l’Hôpital du Saint-Sacrement.
PHOTO d’ARCHIVES, JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS Au CHU de Québec, la numérisation des dossiers patients permettra de libérer de l’espace, comme ici à l’Hôpital du Saint-Sacrement.

Coup d'oeil sur cet article

Le CHU de Québec a retenu les services de la firme montréalaise TACT Conseil pour la numérisation des millions de pages de dossiers patients qui sont archivées dans ses cinq hôpitaux.

Le contrat d’une durée de 15 mois s’élève à 3,6 millions $. Le CHU de Québec a choisi le plus bas soumissionnaire.

Une autre compagnie montréalaise, Trigonix inc., et la société Iron Mountain, de Laval, avaient également soumis des propositions dans le cadre de cet appel d’offres qui s’est terminé le 4 août 2015.

Le contrat a été attribué à TACT Conseil, le 21 août.

Espaces libérés

L’entreprise aura à numériser 75 millions de pages de dossiers médicaux, ce qui représente 98 millions d’images numériques, selon la porte-parole du CHU de Québec, Pascale Saint-Pierre.

«Cela permettra de libérer 2000 m2 carrés d’espaces qui servaient à l’entreposage des dossiers et qui seront reconvertis à des fins cliniques», souligne-t-elle.

La démarche permettra également au personnel médical de consulter les dossiers patients dans l’un ou l’autre des cinq centres du CHU de Québec. L’accès à ces dossiers numérisés se limitera toutefois à ces hôpitaux.

La numérisation des dossiers patients antérieurs constitue la phase deux du vaste projet d’informatisation des dossiers médicaux entrepris il y a sept ans. Le CHU de Québec en est à achever la première phase, qui a porté sur environ 90 millions de dossiers actifs.

Appel d’offres conjoint

La firme Iron Mountain avait remporté le précédent appel d’offres au montant de 5,2 millions $ pour le CHU de Québec. Cet appel d’offres avait été fait conjointement avec l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (IUCPQ) et le CSSS de Charlevoix.

L’IUCPQ a terminé en décembre 2014 la numérisation de l’ensemble de ses 500 000 dossiers patients. Le coût global de l’opération s’est élevé à 5 millions $.

«Les professionnels des soins de santé y voient d’énormes avantages. Le patient n’a plus, quant à lui, à répéter les informations», constate Maryse Bernier, directrice multiclientèle à l’IUCPQ.

Projet autofinancé

Au CHU de Québec, ce projet s’autofinancera à même les économies réalisées par l’attrition de postes aux archives, affir­me Mme Saint-Pierre.

La destruction des dossiers sur support papier se fera 90 jours après leur numérisation, selon une réglementation précise et une procédure sécurisée. Les coûts inhérents sont inclus dans le contrat, stipule-t-elle.

Un travail colossal

CHU de Québec, 5 hôpitaux:
  • 75 millions de pages à numériser
  • Contrat de 3,6 M$ attribué à TACT Conseil
  • 15 mois : Durée
  • 90 millions de dossiers actifs informatisés à ce jour, au coût de 5,2 M$

IUCPQ (hôpital Laval):

  • 500 000 dossiers sont numérisés

5 M$ au total

 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.