/lifestyle/food
Navigation

Bien vivant

Resto de la semaine Le Fantôme
Photo Le Journal de Montréal, Pierre-Paul Poulin

Coup d'oeil sur cet article

Le renouveau de la restauration montréalaise se poursuit et je m’en réjouis. Certains jeunes chefs bousculent les conventions, ceux qui ont la technique, l’intelligence et le talent pour bien le faire obtiennent vite le résultat escompté.

C’est exactement ce que j’ai constaté au nouveau restaurant Le Fantôme. Rien d’irréel, au contraire! Voici donc un fantôme bien actuel, bien vivant, finalement­­!

Style de restaurant

C’est la tendance en ce moment et on comprend pourquoi les jeunes chefs et propriétaires s’approprient de nouveaux quartiers en devenir, Griffintown, en l’occurrence, avec de petits locaux­­ à prix justes, plutôt que des secteurs à loyers astronomiques et sans réelle assurance de succès. Des lieux propices aux créations de jeunes ambitieux, amoureux de leur métier.

Décor

Des bougies vous accueillent à l’entrée donnant une ambiance intime. Quelques tables un peu rapprochées, une trentaine de places, un petit comptoir-bar en L. La cuisine est ouverte, mais effacée­­ dans le fond du local. Un espace discret, bien pensé.

Ambiance

D’autres restaurateurs aussi ont pris le chemin de la cuisine décomplexée. Je suis de ceux, et je ne suis pas le seul, qui ont souhaité cette vision de la cuisine dépoussiérée­­, de cette naturelle décontraction en salle comme en cuisine, pour peu qu’elle soit faite par de vrais professionnels, et qu’ils aient le talent et l’expertise. Au Fantôme, on sent l’amour des choses bien faites, la passion se goûte dans l’assiette, la philosophie est là, mais le talent aussi.

Clientèle

Déjà des habitués. Le restaurant a ouvert il y a deux mois et, déjà, il faut absolument réserver. Le Fantôme intrigue et attire. Ma consœur de The Gazette était également présente le soir de ma visite, situation cocasse et fort sympathique.

Le repas

Je tiens d’abord à vous informer que les portions sont assez petites, il faudra donc prévoir un repas de plusieurs de ces entrées ou demi-plats principaux. Le menu permet des partages bien agréables, dont pétoncles et fraises déshydratées­­, puis réhydratées. Résultat, un plat d’une grande simplicité, mais d’une grande réussite, aussi. Les fraises sont effectivement­­ très goutteuses grâce à cette technique, mais les pétoncles sont aussi d’une incroyable fraîcheur, sortis presque de la mer tellement la fraîcheur se devinait. Bravo! Sandwich au beurre d’arachide, confiture et foie gras de canard. Le résultat fut un mariage intéressant, inusité. En fait, le résultat et le succès de cette simple réalisation résident dans le dosage justement très subtil de la confiture et du beurre de peanut. On se régale de cette simplissime réalisation. Poulet frit et purée de boudin, salade de maïs frais bien assaisonnée avec des échalotes françaises finement ciselées. Le poulet croquant en surface est onctueux en son centre, sublimé par la fine couche de purée de boudin. C’est bon, même très bon. Tartare de bœuf agrémenté d’une très fine brunoise­­ de pommes de terre croquantes­­. Une bien belle idée gustative, malheureusement, nous avons trouvé la viande bien fade. Il aurait fallu peut-être une sauce un peu crémeuse et savoureuse pour faire contraste. Bar noir, d’une formidable fraîcheur lui aussi, cuit justement et servi avec un peu de salicorne fraîche légèrement étuvée. Très bon. Deux desserts formidables ponctuent cette belle découverte resto. Croquant aux amandes et crème glacée à la fraise. Crumble, bleuets et mousse au chocolat blanc à se jeter­­ par terre.

Le service

Adorable en tout point... Serviable­­, chaleureux et gentil comme tout.

Carte des vins

Jolie. Vins bien choisis, quelques choix de vins au verre supplémentaires seraient appréciés­­.

Le Fantôme

★★★★

Coup de toque

Un fantôme bien en vue, à ne pas manquer.

Coup de torchon

Les portions sont petites. Il faudra prendre quatre plats chacun pour combler les plus gros appétits.

Combien ça coûte ?

Une soixantaine de dollars par personne et plus.

L’adresse

Le Fantôme

1832, rue William, Montréal H3J 1R5

Téléphone : 514 846-1832