/elections/pc
Navigation

Stephen Harper n’a pas besoin de rencontrer les maires Labeaume et Coderre

C'est ce qu'a laissé entendre Denis Lebel, mercredi matin

Stephen Harper n’a pas besoin de rencontrer les maires Labeaume et Coderre
Photo Marc-André Gagnon

Coup d'oeil sur cet article

Le premier ministre Harper « peut très bien diriger le pays » sans avoir à rendre visite aux maires de Québec et Montréal, Régis Labeaume et Denis Coderre, estime le conservateur Denis Lebel.

C’est du moins ce qu’a laissé entendre le lieutenant politique de Stephen Harper pour le Québec, après s’être engagé, aux côtés des candidats conservateurs de la région de Québec, à verser 75 M$ sur 5 ans à l’Institut national d’optique (INO), mercredi matin.

Les conservateurs ont fait cette annonce alors que le chef du Parti libéral du Canada (PLC), Justin Trudeau met, comme par hasard, le cap sur Québec aujourd’hui.

« Ça n’a aucun rapport. C’était prévu dans notre plan de campagne. Ça se passe comme ça aujourd’hui », a assuré Denis Lebel, lorsque questionné sur ce point.

Trudeau rencontre Labeaume

Le chef libéral Justin Trudeau doit notamment rencontrer le maire de Québec, Régis Labeaume, cet après-midi, ce que n’a toujours pas fait le chef conservateur, même après deux visites à Québec.

M. Lebel ignore aussi si M. Harper rencontrera le maire de Montréal, Denis Coderre, qui rendait public, ce matin, sa liste de demandes aux partis fédéraux.

« L’agenda du premier ministre relève du premier ministre, ce n’est pas à moi de répondre pour lui. [...] M. Harper répondra là-dessus », a dit le député sortant de Roberval-Lac-Saint-Jean.

« Je suis le lieutenant politique du Québec, a-t-il rappelé. On me donne le mandat de rencontrer les différents maires de la province de Québec, c’est ce que je fais. »

Une flèche pour Mélanie Joly

Denis Lebel en a profité pour écorcher Justin Trudeau, dernier des chefs à visiter la Vieille-Capitale, et sa candidate vedette de Montréal, Mélanie Joly.

« Quand la première visite à Québec pour M. Trudeau vient 32 jours après le début de la campagne et qu’il arrive à Québec avec une candidate de Montréal, plutôt que ses candidats de Québec, pour moi ça me pose quelques questions. »

La candidate du Parti libéral du Canada dans Ahuntsic-Cartierville, Mélanie Joly, est également de passage dans la région aujourd'hui.

Il était déjà prévu qu’elle livre une allocution à l’occasion d’un cocktail organisé par le candidat libéral dans Lévis–Lotbinière, Claude Boucher, dans le quartier Charny, à Lévis.

M. Trudeau participera de son côté à un rassemblement à l’hôtel Le Bonne Entente, dans la circonscription de Louis-Hébert, à Québec.