/finance/business
Navigation

L’art du vêtement sur mesure

GEN-ELIZABETH STEFANKA
Photo Agence QMI, Sébastien St-Jean Elizabeth Stefanka, fondatrice.

Coup d'oeil sur cet article

Tout vêtement peut se porter avec élégance, quelle que soit votre taille. C’est en quelques mots le pari que veut relever Stefanka, une jeune entreprise spécialisée dans la création d’un logiciel capable de prendre les mensurations d’une personne, sur mesure et en trois dimensions, soit la longueur, la largeur et l’épaisseur du corps, pour ensuite en retransmettre les données aux designers de mode chargés de confectionner le vêtement qui convient.

En fait, l’originalité de l’entreprise est l’aboutissement d’une démarche d’une décennie de recherches, travail et études de la part de sa fondatrice Elizabeth Stefanka.

«Je me suis intéressée aux technologies 3D grâce à mon frère. En créant un logiciel qui puisse fournir des mesures anthropomorphiques du volume du corps, surtout au niveau du buste, c’est une révolution et une première mondiale», déclare l’initiatrice de Stefanka.

Passionnée du commerce

Adolescente, Elizabeth Stefanka transformait ses vêtements neufs pour les mettre à sa taille. Cette Beauceronne de 1,55 m a alors vu son avenir dans le design de mode avant de réaliser que les sciences de la consommation et des affaires internationales la passionnaient davantage. La fondatrice de la marque Stefanka n’avait pas perdu pour autant le goût du vêtement beau, de qualité et qui donne fière allure.

Durant ses études, elle a été successivement coordonnatrice régionale de la marque Christian Dior pour l’est du Québec et responsable de la percée internationale de la marque Bodyguard Fitness. La dernière année de sa formation universitaire, elle l’a passée en France tout en travaillant à la commercialisation des produits de Bodyguard en Inde et à une étude de marché pour les vendre aussi au Brésil.

«Ça a été un élément déclencheur. Toutes ces expériences m’ont appris énormément au point de vue entrepreneurial. C’est le genre d’expériences qui m’a placé dans une position de résilience et qui m’a aidé à m’adapter à toutes sortes de situations», raconte la jeune femme de 28 ans.

De la lingerie à la technologie

Stefanka a été incorporée en juillet 2014 et a raflé en juin dernier trois 1ers prix au 17e Concours québécois en entrepreneuriat, avec le concept de création de soutiens-gorge sur mesure grâce au système de mesure interactif du buste.

Mais depuis, son modèle d’affaires est en évolution pour consacrer les efforts de l’entreprise sur la production des logiciels de mesures morphologiques.

«Nous sommes à la recherche de partenaires financiers pour investir avec nous dans une équipe de programmeurs solides pour conserver notre position de tête dans le domaine. Le concept peut s’appliquer non seulement à la lingerie, mais aussi aux maillots de bain, aux gilets de protection pour les professionnels et les sportifs. Nous visons à maximiser la valeur de notre création», ajoute Elizabeth Stefanka.


UNE DE NOS MEILLEURES DÉCISIONS

«Je me suis entourée de personnes talentueuses et d’un mentor dès le départ.»

UNE DE NOS PIRES DÉCISIONS

«Avoir hésité trop longtemps avant de prendre l’orientation technologique.»

UN CONSEIL AUX JEUNES ENTREPRENEURS

«Sachez reconnaître vos lacunes et vous entourer des personnes qui vous aideront à les pallier.»

La compagnie

Stefanka

Modèle d’affaires: fabricant de logiciels de mesures anthropomorphiques (conçu à l’image réelle du corps)

 Siège social: Montréal

Actionnaires: Elizabeth Stefanka et Frédérick Lebel

Nombre d’employés: 6

 

 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.