/misc
Navigation

Tuer avec un gun ou un volant ?

Tuer avec un gun ou un volant ?
SHUTTERSTOCK

Coup d'oeil sur cet article

Ras le pompon des sentences imposées aux criminels du volant. Ceux et celles qui ont tué, blessé, mutilé en conduisant. Ceux dont l’état d’éthylisme n’est qu’un facteur aggravant que la cour prend en considération lorsque vient le temps d’envoyer en prison les Simon Cayouette-Paradis et Geneviève Lemay de ce monde.

Ces derniers ont seulement tué un enfant de sept ans pour le premier et son propre fils de dix ans pour la seconde. Et les peines de prison ? Un faible 4 ans au pénitencier pour Cayouette-Paradis et 23 mois de prison pour Lemay. Bof...

Les deux ont provoqué des collison mortelles après avoir consommé de l’alcool. Ce n’est pas si grave que ça après tout. Le juge au procès de Cayouette-Paradis a dit que tous s’entendent pour dire que l’accusé est une bonne personne, un actif dans la société et qu’il a réglé son problème d’alcool.

En plus d’avoir tué sa victime de 7 ans, il a causé des blessures au frère et à la mère du petit Sami. Il les a laissés handicapés pour toujours. Le père, quant à lui, souffre de dépression, ça non plus c’est pas si grave que ça.

Et pour Geneviève Lemay, après avoir tué son fils Jeffray, elle a de nouveau été arrêtée en état d’ébriété en juin dernier. C’est criminel ou non l’alcool au volant ? Bien sûr que les remords de l’accusée étaient sincères selon le juge. Le magistrat a même ajouté ne pas être convaincu que le taux d’alcoolémie de la conductrice était "responsable de l'accident tragique". Elle dépassait à peine la limite légale lors de l’accident fatal. Et les capacités de conduire correctement un véhicule automobile, elles diminuent à partir de quel taux ? De quel verre ?  Comme dirait l’autre, on jase là.

C’est à croire que tuer en étant saoul au volant est beaucoup moins criminel que de vider le chargeur d’une arme dans le corps d’une victime. Une mort résultant d’une guerre de gang est punie beaucoup plus sévèrement qu’une mort causée par une arme à quatre roues, bien saoul.

On continue à jaser là. Est-ce que les meurtres, parce que c’est ce dont il s’agit, commis au nom d’une organisation criminelle le seront maintenant par des saoulons d’occasion qui, une fois arrêtés et accusés, n’auront qu’à exprimer remords et regrets pour éviter une peine de prison à vie ?

On re-jase là...