/news/education
Navigation

Vif intérêt pour des vélos-pupitres conçus par un Québécois

Pédaler en classe peut aider les jeunes hyperactifs à rester concentrés

Le vélo-pupitre québécois conçu par l’orthopédagogue Mario Leroux est ajustable et convient aussi bien aux enfants à partir de six ans qu’aux adolescents.
photo courtoisie Le vélo-pupitre québécois conçu par l’orthopédagogue Mario Leroux est ajustable et convient aussi bien aux enfants à partir de six ans qu’aux adolescents.

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs écoles québécoises se tournent vers les vélos-pupitres afin d’aider des élèves hyperactifs à rester concentrés, une initiative qui suscite un engouement dans le réseau scolaire.

Carole Allard, directrice de l’école primaire du Trait-d’Union, à Sainte-Thérèse, aimerait en avoir un par classe.

Si elle obtient le feu vert de son conseil d’établissement, elle en achètera un ou deux pour commencer, à même le budget de son école, et elle veut faire une campagne de financement auprès de différentes institutions pour s’en procurer d’autres par la suite.

«Je suis certaine que ça peut faire une différence. C’est une solution vraiment intéressante», affirme-t-elle.

Pour la première fois au Québec

Les vélos-pupitres ont fait leur apparition dans une école québécoise pour la première fois ce printemps, à Laval. C’est Mario Leroux, orthopédagogue à l’école des Cèdres, qui est à l’origine de l’initiative. Grâce à un don, son école a acheté quatre vélos-pupitres conçus par une entreprise américaine.

À la suite de la publication d’un article du Journal à ce sujet, M. Leroux a été débordé d’appels d’enseignants, de directeurs d’école et de parents, certains provenant même d’outremer. Devant un tel intérêt, l’orthopédagogue a décidé de se transformer en entrepreneur afin de créer une version québécoise améliorée de ce vélo-pupitre.

Grâce au bouche-à-oreille, une quinzaine d’écoles québécoises en avaient commandé avant même que le site internet de son entreprise soit mis en ligne, affirme-t-il.

Des particuliers s’y intéressent

Des particuliers l’ont aussi contacté, dont une grand-maman qui a décidé d’en acheter un pour son petit-fils.

«Elle m’a dit que, cette année, elle préférait lui payer ça plutôt que de l’emmener en Floride», lance M. Leroux, qui a fondé l’entreprise Bouger pour réussir. Ses vélos-pupitres sont fabriqués à Napierville, en Montérégie; ils coûtent environ 1500 $.

De son côté, la Dre Annick Vincent, psychiatre spécialiste du déficit d’attention, estime qu’il s’agit d’une initiative intéressante. «Il est fréquent que les jeunes hyperactifs se concentrent mieux quand ils peuvent maintenir un certain degré d’activité motrice», a-t-elle affirmé au Journal.

 

Le trouble du déficit d’attention avec hyperactivité (TDAH)

  • De 5 % à 8 % des enfants présentent un trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). 
  • Les garçons ont trois fois plus de risques d’être atteints que les filles.
  • Le TDAH touche les personnes de tous les âges (y compris les adultes).
  • De 30 % à 40 % des personnes avec un TDAH ont des membres de leur famille qui sont atteints du même trouble.
 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.