/misc
Navigation

Créer le buzz

Créer le buzz

Coup d'oeil sur cet article

 

L’initiation à la musique classique passe par divers intermédiaires. Bien entendu, vous pouvez et devez aller pêcher du côté des grands maitres, sauf André Rieu ça va de soi, et ces jeunes qui ont du cœur au ventre. L’ensemble de cuivres Buzz m’avait ébloui il y a six ans, avec une relecture des Planètes de Holst

 

qui mettait en vedette l’organiste Mélanie Barney. Si beaucoup de notes ont coulé sur les pupitres, notre quintette a fait appel pour ce Préludes & Rhapsodies à la harpiste Valérie Milot  ainsi qu’au pianiste tout terrain Matt Herskowitz.

Cette nouveauté que nous allons déposer dans le rayon classique peut trouver aisément preneur chez tous les mélomanes. Avec des arrangeurs comme Louis Babin, Christopher Smith et l’américain Ralph Sauer, nous voguons grands vents, avec style et intelligence.

Du merveilleux au presque sacré, il est impossible de résister à La fille aux cheveux de lin (Debussy) tout comme à l’intense Prélude à l’après-midi d’un faune, magnifié par la souplesse des cuivres et la souplesse introductive de la harpe. Le plus beau, le plus palpitant réside dans ce tout Gershwin, « casse-gueule » où la moindre erreur ne pardonne pas. Trop souvent interprété et malheureusement de façon fort scolaire, notre quintette faisant la jonction avec le pianiste invité Matt Herskowitz  évite la course à obstacles, pour retrouver l’essence de Broadway.

Ayant probablement écouté Leonard Bernstein, la livraison frôle presque la  virtuosité, même si le piano semble un peu lointain. Nos cuivres s’en donnent à cœur joie, avec ce judicieux mélange de vulnérabilité et passion.

Cela nous change des œuvres formatées ou le faire-valoir domine. Bravo!