/elections/misc
Navigation

«On forme des bâtards pas de culture», selon un candidat indépendant

«On forme des bâtards pas de culture», selon un candidat indépendant
Capture d'écran

Coup d'oeil sur cet article

Le candidat indépendant dans Saint-Hyacinthe-Bagot, Ugo Ménard, prétend que s’ils fument de la drogue, les jeunes Québécois se transformeront en «débiles mentaux».

Le candidat indépendant dans Saint-Hyacinthe-Bagot, Ugo Ménard, prétend que s’ils fument de la drogue, les jeunes Québécois se transformeront en «débiles mentaux».

«Si nos jeunes fument de la drogue, comme les libéraux le veulent, ça va faire des débiles mentaux. Ça va faire des jeunes qui ne travaillent pas», a-t-il lancé, lors d’un débat avec trois autres candidats de la circonscription.

Il en sait d’ailleurs quelque chose. «J’en suis un, je n’étais pas motivé quand j’étais jeune et je ne conseille ça à personne, c’est de la merde.»

Des bâtards anglicisés

Le candidat indépendant soutient également que «les jeunes Québécois «de souche» sont très pourris en français» et que l’anglais «c’est de la merde».

«Là, en ce moment, ils font de la musique en anglais, ils écoutent de l’anglais, c’est des bâtards. On forme des bâtards, pas de culture», tranche-t-il.

Et que propose-t-il pour accroître la qualité de langue française?  «Il faut qu’ils adorent leur langue, il faut qu’ils bavent sur leur langue, il faut que ça soit leur vie, il faut que leur culture les motive à apprendre cette langue-là.»