/elections/plc
Navigation

Une candidate libérale se moque des obèses

Sherry Romanado
Photo Facebook Sherry Romanado

Coup d'oeil sur cet article

Une candidate libérale dans Longueuil n’aime pas voir des gens qui font de l’embonpoint dans l’autobus. Sherry Romanado s’est déjà moquée sur Facebook d’un «chunky monkey» au «gros cul» qui avait failli s’asseoir sur elle.

«Je me demande pourquoi les gens aux «gros os» essayent toujours de faire entrer leurs gros culs dans le siège à côté de moi dans l’autobus et finissent toujours par s’asseoir sur moi. Écoute mon ami, j’ai besoin d’air... gasp gasp», écrivait Mme Romanado dans une tirade sur Facebook en décembre 2009 et retrouvée par le média web Prince Arthur Herald.

La candidate du parti de Justin Trudeau dans Longueuil–Charles-LeMoyne en a ensuite remis dans un commentaire subséquent en traitant la personne de «chunky monkey». Elle a également raconté avoir «déliré» de rire en voyant les «rouleaux de gras» onduler à côté d’elle.

Quelques mois plus tard, celle qui espère représenter des résidents de la Rive-Sud au Parlement canadien a raconté sur Facebook qu’elle a dû se retenir «d’étrangler une salope» dans l’autobus tout en lui disant de «fermer sa f***ing gueule».

Elle a terminé cette histoire en indiquant qu’elle était ensuite revenue à la maison pour prendre une bière.

 

Excuses

Dans un communiqué publié à la suite de la parution de l’article du Journal, Mme Romanado s’est excusée des propos qu’elle avait tenus sur les médias sociaux.

«Je regrette profondément les déclarations insensibles que j’ai faites sur les médias sociaux dans le passé. Ces commentaires ont été faits il y a six ans et ne reflètent pas qui je suis aujourd’hui», a indiqué la candidate sur son site web.

Celle-ci a ajouté qu’elle avait déjà eu des problèmes de poids dans le passé et qu’elle savait que ces commentaires étaient «blessants et irrespectueux».

Pour sa part, le Parti libéral a confirmé que Mme Romanado demeurait candidate jusqu’aux élections de la semaine prochaine.