/elections/misc
Navigation

Et si les chefs des partis fédéraux étaient des personnages médiévaux fantastiques?

Et si les chefs des partis fédéraux étaient des personnages médiévaux fantastiques?

Coup d'oeil sur cet article

L’artiste montréalais, Nicolas Francoeur, s’est amusé à transformer les chefs des partis politiques fédéraux en personnages médiévaux fantastiques.

Dans la vie, Nicolas Francoeur est un concept artist dans l’industrie du jeu vidéo chez Eidos à Montréal.

«J’aime vraiment faire des séries d’images à propos d’enjeux qui touchent tout le monde. Je suis quelqu’un d’assez politisé, alors ça vient me chercher et ça me motive», explique-t-il.

«J’essaie d’exagérer les traits de chacun pour m’en moquer, pour les critiquer ou pour faire certains rappels que je considère pertinents dans la campagne électorale», raconte le jeune artiste.

«L’inspiration me vient facilement parce que ce sont déjà des gens plus grands que nature ils sont déjà des espèces de caricatures vivantes», conclut-il.

Voici le fruit du travail de Nicolas Francoeur

Sir Duceppe le revenant
Et si les chefs des partis fédéraux étaient des personnages médiévaux fantastiques?
Nicolas Francoeur

«Sir Duceppe était autrefois le héros de la grande bataille du Québec. Il fut toutefois terrassé par l'ancien maître de Mulkor lors de la dernière quête. Il fut ramené à la vie par des magiciens qui sacrifièrent une ceinture fléchée aux dieux de la mort. Sir Duceppe n’aime pas vraiment le groupe ni la quête. Il préférerait partir seul à l’aventure, mais revient toujours traîner avec les autres.»

St-Harpeur le croisé
Et si les chefs des partis fédéraux étaient des personnages médiévaux fantastiques?
Nicolas Francoeur

«St-Harpeur est le prêtre du groupe, toujours prêt à se lancer dans une croisade quelconque avec des armes payées trop chères. Il n’a pas son pareil pour dénicher des hérétiques partout, soient-ils des gens qui apprécient trop la science, l’environnement ou les médias publics. Pour l’avoir trop nourri, il est maintenant condamné à être suivi partout par Ol Duff, un sympathique porcinet.»

Justin le barde
Et si les chefs des partis fédéraux étaient des personnages médiévaux fantastiques?
Nicolas Francoeur

«Justin est le barde de la bande, modérément fluide dans les 2 langues, mais maîtrisant parfaitement le bilingual. Il marche dans les pas de son père, un ancien chef fort puissant dont la devise était ‘’Just watch me’’. Il reçut d’ailleurs de ce dernier les parchemins de 82, qui permettent d’invoquer de terribles spectres contre qui le peuple ne peut strictement rien.»

Mulkar le barbare
Et si les chefs des partis fédéraux étaient des personnages médiévaux fantastiques?
Nicolas Francoeur

«Mulkar, est un terrible barbare qui commence à avoir quelques problèmes d'articulations. Au départ il se battait de la droite, puis il décida qu’il valait mieux se battre de la gauche et maintenant on ne sait plus trop. Ancien de la guilde d’Alliance Québec, il espère maintenant être le nouveau chef. Il est suivi par un copain de St-Harpeur, Nikab, un (ou une? Nul ne le sait) roublard malicieux qui lui cause toutes sortes d'embûches.»

 

Quel est le personnage lui mieux réussi selon-vous?