/elections/plc
Navigation

Les libéraux entendent réaliser les demandes du maire Labeaume

Quebec
Photo Le Journal de Québec, Stevens LeBlanc Les deux nouveaux députés du PLC, Jean-Yves Duclos et Joël Lightbound, assurent que le parti respectera ses engagements dans la région de Québec ainsi que partout au pays. 

Coup d'oeil sur cet article

Les deux seuls députés libéraux élus à Québec signalent vouloir travailler de pair avec le maire Régis Labeaume et réaliser toutes ses demandes électorales.

Deux députés de la région de Québec ont fait fi de la marée conservatrice qui a déferlé dans la mystérieuse capitale et pourront goûter au pouvoir en faisant leur entrée au parlement canadien.

Le jeune avocat Joël Lightbound et l’ex-directeur du programme d’économie de l’Université Laval, Jean-Yves Duclos, seront-ils ministres? Bien que plusieurs spéculent sur le sort des deux protagonistes, ils rappellent que seul le chef du gouvernement Justin Trudeau a le pouvoir de prendre cette décision.

«On a l’entière confiance dans le jugement de M. Trudeau. Il nous a dit (durant la campagne) que c’était important de faire de la région de Québec un acteur important dans le prochain gouvernement», a indiqué Jean-Yves Duclos, le député de la circonscription de Québec.

Jean-Yves Duclos et Joël Lightbound.
Photo Le Journal de Québec, Stevens LeBlanc
Jean-Yves Duclos et Joël Lightbound.

Convaincus que la région bénéficiera du changement de gouverne, ils comptent bien rencontrer le maire Labeaume prochainement.

«C’est une excellente nouvelle pour la région de Québec l’élection d’un gouvernement libéral et pour les gens qui ont à cœur son développement. En raison des investissements en infrastructures que nous avons annoncés (...) On a déjà dit oui à l’ensemble des projets du maire Labeaume et de ses partenaires. Notre souci, c’est de trouver une manière de profiter de ces investissements, pour qu’ils soient rentables», a expliqué l’économiste. Ses anciens collègues ont affirmé au Journal que l’homme ferait un excellent ministre.

Jeunesse

De son côté, le plus jeune député au Québec, Joël Lightbound, 27 ans, a quitté un prestigieux bureau d’avocat montréalais afin de faire campagne chez lui, à Québec, dans le comté de Louis-Hébert.

Il mentionne que le maire trouvera «des partenaires très proactifs, avec qui il va pouvoir communiquer. Avec ou sans un ministère, on va travailler très fort pour que la voix de la région de Québec soit entendue».

En raison d’Harper

Diplômé de l’Université McGill, il s’est joint à la formation de Justin Trudeau parce qu’il n’aimait pas la direction que prenait le Canada sous le règne conservateur.

«Harper m’a motivé», dit-il, désirant que le Canada redevienne un pays plus juste et stable sur le plan international et de l’environnement. L’importance de la vie privée sur Internet et la réforme des institutions démocratiques sont aussi des enjeux importants pour le jeune politicien.

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.