/news/politics
Navigation

Chef intérimaire du Parti conservateur: Diane Finley pose sa candidature

Diane Finley
REUTERS

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Réélue aux élections fédérales de lundi soir, la conservatrice Diane Finley a confirmé vendredi qu’elle pose sa candidature au poste de chef intérimaire du Parti conservateur du Canada.

Les conservateurs formeront l’opposition officielle aux Communes à la suite de la victoire des libéraux de Justin Trudeau, qui formeront un gouvernement majoritaire à Ottawa.

«Le Parti conservateur du Canada a peut-être perdu cette élection fédérale, mais on nous a tout de même confié un mandat», a souligné Mme Finley dans une déclaration.

«On nous a demandé, en tant que caucus de presque 100 membres du Parlement, de former l'opposition officielle. Les Canadiens s'attendent à ce que nous soyons dignes de ce rôle, respectueux, mais ayant à l'œil ce nouveau gouvernement élu. Le nouveau rôle du Parti conservateur est de fournir une [option] réfléchie et de talonner le nouveau gouvernement», a ajouté Mme Finley, 58 ans, qui a été réélue lundi soir dans la circonscription d’Haldimand–Norfolk.

Mme Finley est bilingue et a occupé plusieurs portefeuilles ministériels dans le gouvernement de Stephen Harper.

On a également parlé de Denis Lebel, député conservateur de Lac-Saint-Jean, et de Rob Nicholson, député de Niagara Falls, comme de candidats potentiels pour le poste de chef intérimaire du parti.

Les conservateurs ont récolté 99 sièges aux élections générales de lundi. Stephen Harper a été réélu, mais il quitte son poste de chef du parti. Il conserve son siège de Calgary Heritage.

On ignore pour le moment quand aura lieu la course à la direction au Parti conservateur.