/opinion/blogs/columnists
Navigation

Le régime de peur de Dominique Payette

Pauline Marois, PQ, campagne, Dominique Payette
photo d’archives, simon clark

Coup d'oeil sur cet article

Ainsi, selon Dominique Payette, qui vient d’accoucher d’un rapport brossant un « portrait médiatique de la Capitale-Nationale », les radios de Québec auraient instauré un « dangereux régime de peur ».

 

Pourquoi ?

 

Parce que parfois, souvent, leurs animateurs critiquent le PQ. Et les syndicats. Et les féministes. Et les groupes populaires.

 

Hon.

 

Tous des groupes qui devraient être considérés comme au-dessus de toute critique. De tout blâme.

 

Voyez-vous, les radios ne devraient critiquer que les Conservateurs, les Libéraux et les salauds de patrons. Et, parfois, traiter les gens de Québec de « mongols ».

 

Ça, c’est correct.

 

Mais critiquer le PQ ? Les syndicats ? Les errements de certains groupes féministes ?

 

Scandale !!!!

 

On ne touche pas à ces vaches sacrées !

 

Selon madame Payette, toutes les stations de radios devraient être OBLIGÉES de devenir membre du Conseil de Presse pour pouvoir opérer.

 

Sinon, niet !

 

Montrez patte blanche et faites approuver vos propos par le Politburo de la gogauche syndicale, sinon, SILENCE RADIO !

 

Je voudrais critiquer madame Payette....

 

Mais je ne suis pas membre de la Fédération Professionnelle des Journalistes du Québec...

 

Ai-je le droit ?

 

Parlant d’instaurer un régime de peur....