/news/politics
Navigation

Maltais jetterait le rapport Payette sur les radios de Québec

Maltais jetterait le rapport Payette sur les radios de Québec
Photo Le Journal de Québec, Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Agnès Maltais jetterait aux poubelles le rapport de Dominique Payette sur les médias de Québec si elle le pouvait.

C’est du moins ce qu’elle a affirmé au micro du FM 93, jeudi matin, questionnée par Sylvain Bouchard.

«Dites-nous que vous jetez ce rapport-là aux poubelles», a lancé l’animateur. «Mais ce n’est pas à nous autres [le PQ], je peux pas le jeter!», a d’abord rétorqué la députée péquiste de Taschereau.

«Mais admettons que vous l’avez dans les mains», l’a relancée Sylvain Bouchard. «Ben oui, je le jette!», a alors répondu Mme Maltais, dans un échange qui s’est terminé en éclat de rire.

En entrevue, la députée a pris soin de se dissocier, prudemment, du rapport de Mme Payette commandé par Pauline Marois, qui visait à faire la lumière sur les radios parlées de la capitale, notamment.

«Le “climat de peur”, moi je ne suis pas d’accord. Mais ce que je lis dans le rapport, des groupes qui changeaient de date [pour leurs réunions] parce qu’ils sont inquiets devant la violence verbale et le harcèlement, si c’est vrai, y a un problème. Mais ce problème-là, je n’en ai pas été témoin. Je veux qu’ils m’appellent s’il y en a.»

Elle a aussi remis en question le choix de l’auteure du rapport, qui a été défaite aux dernières élections provinciales comme candidate péquiste dans Charlesbourg.

«C’est sûr que Dominique Payette, disons-le, a une forte expérience en médias et en communications. Maintenant, ça fait un peu bizarre parce qu’elle sort de l’élection, c’est sûr que ça fait particulier», a-t-elle soutenu au FM 93.

Mme Maltais en a par ailleurs profité pour commenter les réactions des animateurs radio visés par le rapport Payette.

«J’ai trouvé tout le monde un peu soupe au lait hier! Dédramatisons! Les animateurs de radio, vous ne tiendriez pas trois semaines en politique. Non, mais une critique, pis vous grimpez dans les rideaux. Ça n’a pas de bon sens!», s’est moquée la députée.

Vous pouvez écouter cette entrevue en cliquant ici.